Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d’Ivoire - Abobo : 9 personnes mortes après avoir consommé du « Koutoukou »


Neuf personnes ont perdu la vie entre le 16 et le 23 Avril 2020 à ‘’ Belleville’’, un sous quartier d’Abobo, une commune du district d’Abidjan, après la consommation d’une boisson à forte dose d’alcool, communément appelée « Koutoukou ». Pour l’instant, six des personnes décédées ont été formellement identifiées.

« Des personnes décédées dans le même rayon d’un sous quartier d’Abobo- Belleville et dans les mêmes conditions : douleurs abdominales, vertiges, vomissements. Ces personnes ont en commun d’avoir fréquenté ces derniers jours le même bistrot où se vend la même boisson, le koutoukou », rapporte Vincent Toh Bi Irié, Préfet d’Abidjan.

En effet, informé de la situation vendredi 24 avril 2020 par des personnes anonymes, le préfet d’Abidjan et une délégation de la mairie d’Abobo et des forces de sécurité se sont rendus immédiatement sur le site.

À en croire Vincent Toh Bi Irié, l’Institut national d’hygiène publique (INHP) est à l’œuvre pour les analyses toxicologiques. Selon lui, il a été découvert sur les lieux, 2.300 litres de koutoukou entreposés dans de mauvaises conditions chez un grossiste du quartier.

Par ailleurs, le préfet d’Abidjan tient à rappeler à toutes fins utiles, que dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, tous les restaurants, bars, maquis, buvettes, bistrots sont interdits de fonctionnement, et invite les populations à s’abstenir de boire du koutoukou.

« Dans ce genre de situation, il est difficile de savoir si les quantités suspectes ont approvisionné d’autres « Koutoukoudromes » dans le département d’Abidjan », s’est-il-inquiété.

En Juin 2019, la consommation de koutoukou frelaté avait coûté la vie à 10 personnes dans le village d’Abatta.

Y. KOBO
Correspondant permanent à Abidjan







Vendredi 24 Avril 2020
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société