Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Côte-d'Ivoire: Abidjan / Rapports sexuels dans lieux 'obsènes' Le phénomène gagne du terrain

Dans un coin de rue, les toilettes des maquis, la voiture, les escaliers, les jardins publics, au bureau, à la plage, cinéma... Ces lieux sont là ou ont lieu des rapports sexuels entre amoureux… Ramasser des préservatifs un peu partout et à n’importe quel endroit de la ville d’Abidjan montre combien des personnes s’adonnent ces pratiques dans notre société.
Pourquoi préfèrent-elles des lieux pour leur ébat sexuel ? N’y a-t-il pas de risques à cette pratique ? A quoi est due l’évolution galopante de ce phénomène ?


Côte-d'Ivoire: Abidjan / Rapports sexuels dans lieux 'obsènes' Le phénomène gagne du terrain
Les raisons

Les raison avancées par les personnes qui s’adonnent à ce genre de pratique sont de divers ordre. Pour certains, le risque d’être vus, les excitent. Quand d’autres expliquent cela par une simple curiosité ou un changement d’habitude. Le fait que certains endroits ne soient pas éclairés, visités ou fréquentés par les passants permet aux amoureux d’assouvir leurs fantasmes. En ces lieux, des bancs, table ou béton en forme de banc servent de lit et d’appui pour les couples. Hermann nous dit ceci « nous sommes sauvés, grâce à ces coins tu es avec ta petite go sans problème, on ne vous voit pas et on se met à l’aise».

Dans les bars et maquis

Les bars et maquis sont renommés pour leur avantage en rencontre et en relation sexuel d’une nuit. Avec parfois des inconnus. Les toilettes sont les meilleurs endroits que certains clients trouvent pour des parties de jambe en l’air, soit avec une des serveuses, soit entre clients du maquis. En effet dans les maquis et bars la boisson qui est un excitant est consommée à fond par la clientèle. Qui une fois soulée a envie de faire l’amour. Peu importe. Que les conditions soient réunies ou pas, le plus important, c’est de se satisfaire au plus vite.
« Une fois j’étais assis dans un bar avec des amis et j’ai eu l’envie d’aller uriner. Arrivé dans les toilettes, on entendait deux personnes entrain de faire l’amour, quand j’ai fini, j’étais entrain de fermer la braguette de mon jeans pendant que mon sexe était encore bien visible. Une jeune fille ayant vu mon sexe, me proposa de les toucher de près. Nous sommes entrés dans les toilettes et avons eu des ébats », indique Léandre. Certains clients, très vicieux vont jusqu’à coucher dans les salons des bars avec leur partenaire devant tout le monde.

Dans les jardins publics aussi…

Lieu idéal pour se reposer, se relaxer et causer, se transforme en hôtel de passe, une fois la nuit tombée. L’on peut voir à des heures souvent tardives plusieurs couples entrain de s’amouracher à des endroits du jardin public. Les bancs en installés pour ceux qui veulent s’asseoir et causer sont utilisés en lit par les amoureux.

Les plages

Réputées pour le cadre et le bon vivre qu’elles offrent, les plages sont utilisées par les visiteurs, nageurs, touristes comme des endroits idéals pour assouvir aux désirs sexuels des uns et des autres dans les bungalows, sous les cocotiers, souvent en présence des badauds. Les relations sexuelles sur les plages sont très fréquentes du fait des bikinis et maillot, les bungalows, qui donnent des idées à cela. « Les ébats sexuels sont très récurent ici, on peut les voir à deux ou à trois couples entrain de coucher ensemble », confirme Richard, gérant d’espace à la plage.

Les couloirs

Nos couloirs de quartier ont été toujours pris pour cible par les adolescents, les jeunes clients des maquis, (maquis situés à proximité des couloirs) et par les habitants desdits quartiers. Ils y sont avec leurs petites amies, copines pour faire l’amour sur les fosses sceptiques faites pour l’évacuation des déchets des WC et douches considérées comme des lits de fortune. « Les couloirs excitent beaucoup, à cause du risque de se faire prendre, la discrétion à cause de l’obscurité »

Dans les voitures

Les voitures ne servent pas uniquement comme moyen de transport. Mais elles ont aussi d’autres fonctions telles qu’une chambre d’hôtel dans des situations. Certaines personnes préfèrent entretenir des relations sexuelles quand elles sont en compagnie de leur partenaire dans leurs véhicules. Une fois qu’une causerie sensuelle ou excitante ait été évoquée … « J’étais avec mon chéri dans sa voiture quand il m’a proposé qu’on fasse l’amour. J’ai tiqué, puis j’ai accepté ensuite. Car cela allait être une nouvelle expérience pour moi. c’étais plutôt bien », affirme Rose.

Dans les bureaux

Lieu de travail, de gagne pain est souvent considéré pris d’assaut par les fonctionnaires, directeurs, employés pour des ébats sexuels à l’insu des uns et des autres. Relation qui se fait souvent aux heures de pause, lorsqu’il n’y a plus personne dans les locaux, dans les escaliers obscurs de l’immeuble entre collègues. Du supérieur à l’employé, du patron à la secrétaire et de l’employé à la vendeuse qui vient livrer de la nourriture. Tout ce passe dans les coins et recoins des bureaux.
Il n’y a pas que ces endroits précités qui servent uniquement en lieu de ‘’baise ‘’, il en a plusieurs autres endroits. Entre autres, la cuisine, les loge des supermarchés, l’ascenseur … Cependant force est de reconnaitre qu’il y a plus d’inconvénients que d’avantages dans ce genre de pratique. On n’est jamais tranquille. Parce qu’on peut se faire ‘’ surprendre ‘’ à tout moment et aux moindres petits bruits d’à côté, l’on est déconcentré voir effrayé. Or avoir une relation sexuelle est tellement intime, c’est un moment important dans lequel on partage beaucoup de chose avec son (sa) partenaire.

In abidjandirect.net
Mardi 29 Mai 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire