Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d'Ivoire - 21ème édition de la Nuit des EBONY : Le Président de l'UNJCI interpelle à nouveau le Chef de l'État ivoirien

Au delà de l'aspect festif que suscite la cérémonie de distinction des meilleurs journalistes de la Communication chaque année, Jean Claude Coulibaly, l'actuel président de l'UNJCI, a profité de cette 21ème Édition pour interpeller à nouveau l'État ivoirien afin qu'il accroisse son aide au secteur de la presse en Côte d'Ivoire.


C'est un discours de plaidoyer qu'a tenu à livrer l'actuel président J.C. Coulibaly en prenant la parole devant le parterre de journalistes, professionnels de médias et autorités gouvernementales, qui ont pris part à cette 21ème édition de la Nuit de la Communication tenue à Yamoussoukro samedi 18 Janvier dernier.
Du haut de la tribune de l'hôtel Président de la capitale politique ivoirienne, le président de l'UNJCI n'a pas manqué d'attirer l'opinion sur les dangers qui guettent le secteur de la presse en Côte d'Ivoire si rien n'est fait.
"La presse ivoirienne est dans un état comateux. La rude concurrence des nouveaux médias, notamment le numérique a créé un environnement étouffant et de précarité intenable qui ont pour conséquences directes, la baisse drastique des ventes des journaux et le tarissement des recettes publicitaires" a rappelé d'entree de jeu J.C. Coulibaly.
"Le chemin de Golgotha est parsemé de titres qui, à peine nés, ont aussitôt rendu l’âme. Ceux qui ont survécu vivent aujourd’hui dans la hantise du glas annonciateur du passage de la grande faucheuse. Comme chaque année, les journalistes qui se sont illustrés par la qualité de leur travail seront célébrés au cours de cette soirée dédiée à l’excellence. C’est une occasion de réjouissance qui ne saurait cependant occulter les dures réalités auxquelles les journalistes et les entreprises de presse sont confrontées au quotidien. En effet, après l’euphorie des années 90 où il y a eu un foisonnement de titres qui a fait dire à certains observateurs que la Côte d’Ivoire connaissait son « printemps de la presse, la presse ivoirienne vit aujourd’hui le lendemain de la gueule de bois" a poursuivi le Président de l'UNJCI.

Après avoir salué les efforts de l'État ivoirien qui apporte un soutien aux entreprises de presse à travers le FDSP, il a souhaité une augmentation de cette aide pour véritablement sauver ce secteur confronté à la concurrence due à l'avènement du numérique.

Il a cité en exemples certains pays africains comme le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, qui octroient un budget conséquent au domaine de la presse de leur pays, avant de charger les représentants du gouvernement ivoirien de transmettre les doléances au Président de la République.
"Notre profession est en danger. Nous sommes devenus tous, autant que nous sommes, des chômeurs en sursis. Il nous faut impérativement sortir des sentiers battus. Repenser de nouveaux modèles économiques en adéquation avec les défis nouveaux et l’environnement en mutation croissante de l’écosystème de l’information. Aujourd’hui, avec un simple Smartphone et une connexion internet, le premier venu s’improvise en journaliste", a déploré l'orateur.

Pour le président Jean Claude Coulibaly, "cette situation doit tous nous interpeller et nous amener à réfléchir pour trouver des solutions pérennes aux maux qui minent notre secteur d’activité. D’où le choix du thème : Quel appui aux médias pour un journalisme responsable et de qualité."

Comme solution directe, il préconise l'octroi d'un fonds qui correspond au 0,01% du budget annuel de l'État, soit 8 milliards de francs CFA . Et ce, afin de permettre au secteur de la presse de jouer pleinement son rôle d'informateur, d'éducateur de la société et de demeurer indépendante à l'image des partis politiques qui bénéficient d'un financement conséquent chaque année.

Étaient présents à cette soirée de la Nuit des Ebony, Madame la ministre du Plan, Nialé Kaba, Représentante de Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Son Excellence Amadou Gon Coulibaly, parrain de la 21e édition de la soirée des Ebony, Monsieur Amédée Koffi Kouakou, ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, invité d’honneur de l’UNJCI à cette cérémonie de la Nuit de la communication, Monsieur Sidi Tiémoko Touré, ministre de la communication et des Médias, porte-parole du gouvernement.

Cette édition a vu le sacre de plusieurs journalistes de la presse écrite, de la radio, de la Télé. Le prix du " Super EBONY 2019" est revenu à Serge Kolea de RTI1.

José TÉTI
Correspondant permanent à Abidjan







Lundi 20 Janvier 2020
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/10/2020 | 1701 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1431 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2601 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1609 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1711 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3489 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire