Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Côte d’Ivoire : 1500 soldats déployés contre les enlèvements des enfants


Côte d’Ivoire : 1500 soldats déployés contre les enlèvements des enfants
Une réunion interministérielle de sécurité élargie aux grands commandements de l’armée s’est, tenue, mercredi soir, sous la direction du Ministre d’Etat, ministre de la sécurité et de l’intérieur, Hamed Bakayoko qui a annoncé au terme de la rencontre, ‘’le déploiement de 1500 hommes’’ pour renforcer la lutte contre le phénomène d’enlèvements des enfants.

La réunion qui a eu pour cadre le ministère de l’intérieur et de la sécurité, a regroupé, outre le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, son collègue de la Défense, Paul Koffi Koffi, le représentant du ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l`Enfant, Alain Donwahi, Secrétaire général du Conseil national de la sécurité (CNS) ainsi que le Chef d’Etat-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), le Commandant supérieur de la gendarmerie et le Directeur général de la police, avec l’ensemble des responsables de tous les services de renseignements généraux.

Selon le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, 25 cas d’enlèvement et de mutilation d’enfants sont avérés, à ce jour, dont ‘’5 cas de découvertes d’enfants mutilés et 20 cas de cadavres’’.

‘’ Nous avons déployé 1500 hommes dont 1000 policiers, 300 gendarmes et 200 militaires dotés de moyens conséquents pour renforcer les patrouilles dans certaines zones criminogènes, les plans d’eau, les abords des écoles, autour des cybercafés’’ a déclaré Hamed Bakayoko.

Outre ce renforcement de dispositif, il a, également, annoncé ‘’la mise en place d’une équipe de coordination renforcée par des experts de l’ONUCI dont le plan d’action sera détaillé, plus tard, dans un communiqué’’ a indiqué M. Bakayoko.

En attendant, face au phénomène ‘’réel’’ d’enlèvement d’enfants, le premier flic ivoirien a conseillé ‘’une vigilance accrue’’ des populations à la disposition desquelles ‘’5 numéros verts, 110, 111, 145, 170 et 116 sont mis’’ pour ‘’alerter nos hommes sur le terrain face à des cas suspects’’ a-t-il souligné.

‘’ Nous n’écartons aucune piste’’ a insisté Hamed Bakayoko faisant allusion aux ‘’brouteurs (ndlr : cybercriminels’’ à qui une opinion attribue ces enlèvements et assassinats d’enfants pour ‘’des crimes rituels’’, prévenant tout de même ‘’qu’on ne devient pas riche avec le sang humain’’.

Par ailleurs, il a révélé que ‘’3 suspects sont aux mains de la police’’ qui ‘’pousse les enquêtes’’, car il n’y a pas ‘’de liens entre les différents crimes’’ enregistrés jusque-là.

Depuis le mois de décembre 2014, 25 cas d’enlèvements d’enfants ont été signalés aux autorités ivoiriennes.

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et la première Dame ivoirienne, Dominique Ouattara ont, tour à tour, condamné ces enlèvements et appelé les autorités ivoiriennes à ‘’tout mettre en œuvre pour retrouver leurs auteurs’’.

APA
Jeudi 29 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5707 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site