Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Commentaire lu sur facebook à la suite du limogeage de Brigitte Kuyo par Miaka Oureto : " La nomination d'une nouvelle représentante est un flop"


Commentaire lu sur facebook à la suite du limogeage de Brigitte Kuyo par Miaka Oureto : " La nomination d'une nouvelle représentante est un flop"
Miaka Oréto dans la cours des grands ? En tout cas du côté de Paris, il vient d'y entrer par la petite porte. En effet, son action à Paris qui s'est soldée par la nomination d'une nouvelle représentante est un flop. De tous les représentants du FPI en France que j'ai vu défiler, elle est de loin la plus courageuse, la plus battante et celle qui lutte véritablement pour nos prisonniers retenus injustement. Je n'ai pu être de toutes les expéditions de La Haye mais, celle qu'on vient de nommer ne me paraît correspondre à l'image de la personne que nous recherchons aujourd'hui, à savoir la personne capable de lutter pour sortir nos prisonniers et donner au FPI son rayonnement d'antan.
Nous avons tous vu Brigitte se battre à mort au moment de la crise post électorale. Lorsque Ali Coulibaly et ses hommes de main ont voulu envahir le domicile de l'ambassadeur Kipré, elle était en personne sous le feu de la rampe. Lorsque l'argent remis par l'ambassadeur aux personnes qui veillaient sur son domicile arrivait à manquer, elle mettait elle même la main à la poche. Contre la police française, elle était traînée par terre. jamais elle ne reculait. Vous voulez parler de son bilan ? Allons-y. Beaucoup oublie que Brigitte a été la seule représentante qui a été confrontée à la crise. Depuis sa nomination, elle n'a fait que gérer la crise. 2002 l'a trouvée en plein désarroi. En tant que femme, elle sait que le jugement de l'histoire n'allait pas lui faire cadeau. Aussi, elle a peut être voulu trop bien faire et dans cet élan de combat appuyé, des erreurs ont pu être commises. Mais qui n'en commet pas ? Est-ce pour autant qu'il faut fouler au pied cette personne, tout ce qu'elle a pu réaliser? En tout cas, Miaka Oreto doit nous apporter la preuve qu'il peut mener le FPI vers des horizons glorieux mais pour l'heure le compte n'y est pas. Quand à la nouvelle nommée, en dehors du fait qu'elle soit Attié, ethnie reconnue pour la bravoure de son combat aux côtés de notre Présent Gbagbo, peuple Attié que je salue au passage, je ne vois trop le sens de son engagement. D'ailleurs, dans sa déclaration liminaire, elle nous a servi un bon plan de résistance à bas de réconciliation comme si Konan Banni l'avait recrutée pour donner un second souffle à son cabinet. Nous autres qui voyons à travers le FPI le seul parti qui reste fidèle au Président Gbagbo après que toutes les organisations nées au moment de la campagne présidentielle aient fondu comme neige au soleil, sommes prêts pour mener le combat de la résistance pour que la priorité de ce parti devienne la libération de tous nos prisonniers et non la réconciliation qui est certes importante mais qui à nos yeux passe après la vie des pères fondateurs du parti qui sont au bagne.

Asmara Norbert Gnabou
Mercredi 5 Décembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par GOBA le 06/12/2012 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous saluons la dignité avec laquelle la Représentante du FPI en France a accepté la décision de sa hiérarchie venue d'Abidjan. C'est une brave dame dont nous avons tous vu le courage et la force avec lesquels elle a conduit la campagne électorale à la tête de La Majorité Présidentielle en France, d'une part, et, l'action de résistance sans merci, durant la période post - électorale, qu'elle a menée aux côtés des autres tenants de la galaxie patriotique, d'autre part. Pour peu que l'on le reconnaisse, elle y a mis l'équilibre sa vie de famille. Que Dieu lui en rende gloire.

Mais les organisations sont à l'image de leur environnement et de leurs dirigeants Elles évoluent comme nous. Si le courant ne passe pas entre les grands acteurs du même appareil politique, peut - on leur demander coûte que coûte de rester ensemble? Le travail en collaboration devient difficile, voire impossible. Dès lors, c'est toute l'action patriotique et politique qui court le risque d'en pâtir.

C'est pourquoi, bien qu'en étant proche de Brigitte KUYO pour la situation qu'elle traverse, il nous appartient de respecter le changement à la tête du FPI - France. A ce titre, chacun doit avoir un langage apaisant et réconciliateur. Notre combat continue et nous devons le faire ensemble. Nous n'avons pas le choix de faire autrement. L'expérience de Brigitte KUYO est fondamentale pour la situation à venir. " La vie est un noeud de relations" et cette dame incarne cette maxime de l'auteur français. Brigitte Kuyo est une grande dame qui a dirigé le FPI pendant longtemps. Elle a marqué de son empreinte l'histoire de ce parti en France. Elle est facilement restée 10 ans là où on ne que rester 6 ans (3 x 2 maxi). Il faut le faire. C'est ça la marque des Grands. Si elle l'a réussi, c'est que sa hiérarchie l'a jugée efficace. Cette expérience devrait servir la suite du combat et le FPI qu'elle aime tant.

Nous devons, toujours dans notre intérêt, au nom de la cohésion et de l'efficacité de notre parti, le FPI, réserver un accueil positif à Mme Assalé Adé, la nouvelle Représentante. L'expérience s'acquiert sur le terrain.Elle va l'acquérir en tant que responsable d'une organisation. Mais son action ne sera efficiente que si chacun lui apporte du sien, sa bonne volonté militante.

Nous remercions donc Brigitte KUYO pour son combat et nous saluons la venue de Mme Assalé ADE sur cette scène politique parisienne, difficile et éprouvante.

Tousaint Zogo GOBA

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3583 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire