Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Comité national de soutien aux Eléphants : Jean-Louis Billon démissionne de la présidence

Le Comité National de Soutien aux Eléphants (CNSE) cherche un nouveau président après la démission surprise de Jean-Louis Billon.


Photo : DR
Photo : DR
Le président du Comité national de soutien aux Eléphants (CNSE), Jean-Louis Billon, a démissionné le 27 juin 2010, après trois ans passés à la tête de cette structure étatique qui gère les supporters ivoiriens. Pour Billon, « Après avoir, trois ans durant, organisé dans sa globalité la mission de mobilisation des supporters autour des compétitions internationales de toutes les équipes des Eléphants de Côte d’Ivoire (CAN 2008, CHAN 2009, Mondial Handball féminin 2010, CAN 2010, coupe de la francophonie de taekwondo, coupe du monde de football 2010…), après avoir notamment soutenu les fédérations de cyclisme, de basket-ball, de karaté, de handball, de taekwondo, après avoir initié une chaîne de solidarité en faveur des victimes des événements dramatiques du 29 mars 2009, après avoir lancé la carte officielle du supporter », il est temps de rendre le tablier. Néanmoins, il est « heureux de terminer sa mission sur une dernière action de mobilisation en ayant effectué l’encadrement et l’assistance technique de 200 supporters-animateurs tirés au sort » pour la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. « Conscient de ses responsabilités, précise le communiqué du CNSE qui nous est parvenu hier, le président Billon a pris toutes les dispositions permettant d’assurer la relève de son équipe dans les meilleures conditions possibles ». A l’endroit de tous les supporters animateurs et bénévoles, le désormais ex patron du CNSE, leur adresse son infinie reconnaissance et loue la disponibilité de ses collaborateurs du comité de soutien qui l’ont épaulé durant trois ans de bénévolat. Jean-Louis Billon a donc quitté le navire CNSE de la manière la plus simple possible.

Mel pousse Billon à la sortie !

Qu’est-ce qui a poussé Billon vers la sortie ? En tout cas, le communiqué du CNSE ne donne pas les raisons du départ de son charismatique président. Etait-il au terme de son mandat ? Le communiqué reste muet sur cet aspect. Tout est mystère. Mais pour les observateurs avertis, c’est le calvaire réservé aux membres du CNSE par les services du ministre des Sports Mel Eg Théodore, en Afrique du Sud, qui est la cause du départ de Billon. L’opérateur économique et par ailleurs maire de Dabakala n’était plus sur la même longueur d’onde que le patron du sport ivoirien, suite à l’avènement du CONAGES mis sur pied par Mel pour « foutre » la merde au CNSE à la veille de la coupe du monde 2010. Le torchon brûlait entre les deux responsables à Johannesburg à la faveur de cette compétition alors que les deux hommes étaient censés apporter un soutien indéfectible aux Eléphants par le biais d’une mobilisation des supporters. Ils se sont livrés à une guerre froide faite de piques dans les journaux. Entre mots voilés, le ministre a même taxé le président du CNSE de fauteur de troubles et d’entretenir des polémiques lorsque la délégation ivoirienne, sous les ordres du CNSE, avait commencé à se plaindre. « Sa démission ne nous étonne pas. C’était la meilleure chose à faire pour Billon qui, il faut le dire a été réduit à néant. Le CONAGES et le CNSE ne pouvaient pas faire chemin ensemble », a confié hier un journaliste ivoirien qui était de la délégation du CNSE en Afrique du Sud. Ne voulant plus subir les desideratas du ministre Mel Eg Théodore qui était sûrement prêt à le limoger après l’épisode de Jo ‘burg, Jean-Louis Billon a préféré rendre sa démission. Depuis le départ de son mentor, Dagobert Banzio, du département des Sports, Billon savait plus ou moins qu’il n’allait pas faire long feu à la présidence du CNSE. Le ministre Mel Eg Théodore qui ne voulait pas passer pour « un nettoyeur » dès son arrivée, a donc su jouer la carte de la diplomatie pour écarter un Billon trop zélé et ambitieux. Billon parti, le CONAGES peut prendre le pouvoir au niveau de la gestion des supporters ivoiriens. Jean-Louis Billon a-t-il aussi démissionné pour prendre le contrôle d’un club afin d’être candidat à la présidence de la FIF en mars prochain ? Hier, l’IA avait révélé son intention de briguer la présidence de la FIF

Avec le partenariat de L'Intelligent d'Abidjan / Par Annoncia Sehoué

Mercredi 30 Juin 2010
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1718 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2465 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2363 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1527 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2513 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2411 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2389 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3086 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2834 vues
00000  (0 vote)