Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Chaude journée, hier, à Koumassi: Des syndicalistes tabassent un chauffeur de woro-woro - Le trafic des taxis communaux paralysé


Les woro-woro ont arrêté de travailler dans l'après-midi d'hier, à Koumassi (Ph : Diom Celest)
Les woro-woro ont arrêté de travailler dans l'après-midi d'hier, à Koumassi (Ph : Diom Celest)
On a frôlé le pire dans l'après-midi d'hier mercredi 16 janvier, à Koumassi. Des échauffourées entre chauffeurs de taxis communaux, connus sous l'appellation de ''woro-woro'', et un groupe de personnes communément appelés ''syndicalistes'' ont failli tourner au drame.

N'eut été l'intervention des éléments du commissaire Eugène Ahmed Zinsou du 20e arrondissement de Koumassi-Campement, le pire se serait produit. Selon des chauffeurs de woro-woro, l'un des leurs, le nommé Sanogo Noumoutié, a été passé à tabac par un syndicaliste pour avoir refusé de payer le ticket quotidien de 300 fcfa. Solidaires de leur camarade agressé physiquement, les autres chauffeurs de woro-woro ont décidé de garer leurs véhicules, au niveau du carrefour du quartier campement. Des instants d'après, 3 véhicules surchargés de syndicalistes arrivent sur les lieux de l'incident. Une fois à terre, ils s'en prennent violemment aux chauffeurs de woro-woro.

Devant la tournure que prenaient les choses, les policiers du 20e arrondissement sont intervenus promptement pour calmer les esprits et éviter ainsi tout débordement. Les chauffeurs, eux, n'ont qu'une parole à la bouche. ''Nous ne voulons plus payer les tickets des syndicalistes. On ne sait pas à quoi sert cet argent. Il y a au moins 4000 woro-woro à Koumassi. Si chacun doit payer 300 fcfa par jour, faites le calcul. Personne ne sait où va cet argent. Aucun chauffeur n'est secouru lorsqu'il est en difficulté, alors qu'en principe, cet argent devait servir à cela'', nous a confié très énervé, un chauffeur de woro-woro qui n'a pas souhaité décliner son identité, pour ''des questions de sécurité''.

Au dire de notre interlocuteur, les woro-woro de Koumassi payent quotidiennement aux syndicats, la somme de 300 fcfa. Il faut encore payer un ticket de 300 fcfa pour desservir Marcory. Soit au total, la somme de 600 fcfa par jour. En plus de la carte de stationnement payée à Koumassi(42.000 fcfa) et celle de Marcory(42.000 fcfa). ''Nous payons encore 40.000 fcfa pour avoir le droit de rouler. Cela fait trop de taxes à payer, auxquelles s'ajoutent le ticket. Les chauffeurs sont déterminés à ne plus payer le ticket des syndicalistes'', a-t-il dénoncé. Les chauffeurs sont d'autant plus confortés dans leur position qu'ils disent avoir suivi à la télévision, la mesure d'interdiction de paiement de taxe aux ''Gnambro''.

De leur côté, les syndicalistes expliquent que cette mesure d'interdiction ne les concerne aucunement puisqu'ils ne sont pas des ''Gnambro''. ''Ici à Abidjan-Sud, il n'y a pas de Gbaka pour parler de ''Gnambro''. Nous sommes des syndicalistes et nous gérons que les woro-woro. C'est le billet que nous donnons aux chauffeurs qui nous permet de gérer la fluidité du transport à Koumassi et à Marcory'', a indiqué Koné Alama, secrétaire général adjoint du collectif des transporteurs de Koumassi.

Franck SOUHONE in L'Inter




Jeudi 17 Janvier 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 858 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2204 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2005 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - Conflits inter-communautaires : Des morts et plusieurs blessés dans l’ouest Un conflit inter-commun… https://t.co/ludWYLSJ3M

Facebook

Partager ce site