Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Charles Konan Banny, président Cdvr : « La Côte d’Ivoire est face à un sérieux problème »


Charles Konan Banny, président Cdvr : « La Côte d’Ivoire est face à un sérieux problème »
«La Côte d’Ivoire est face à un sérieux problème de réconciliation. Mais les ivoiriens n’ont pas le choix, ils doivent aller à la réconciliation. Il y aura toujours des problèmes dans le vivre ensemble, mais il faut les transcender et mettre l’intérêt de la nation au-devant. La chefferie traditionnelle doit aider en cela », a expliqué Charles Konan Banny, président de la Commission dialogue vérité et réconciliation (Cdvr) au peuple Abbey d’Agboville. C’était au cours d’une rencontre qui a eu lieu hier en sa résidence privée de la Riviera Golf.
« Les ivoiriens veulent la paix et la demande est forte. Mais certains intérêts politiques égoïstes et égocentriques, agissent contre cette volonté commune d’aller à la paix », a déploré le réconciliateur. Avant d’ajouter que « la paix n’est pas un slogan, mais un comportement, une série d’actes ». La paix c’est aussi, dit-il, le droit à la différence, à la liberté d’expression et d’opinion, à la sécurité pour tous, à la confiance et au respect mutuelle, qui amène au développement. Le président Banny a souhaité que les ivoiriens brisent le mur de la méfiance, pour penser au futur de l’Afrique, notamment de l’Afrique de l’Ouest, dont la Côte d’Ivoire est le moteur.
« Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, il est difficile de donner des opinions contraires à celle du pouvoir, sans en courir des risques. Quand l’opposition n’a aucun moyen de s’exprimer, c’est la frustration. Et cela est dangereux. Il faut que le pouvoir crée des conditions pour la libre expression de l’opposition » a plaidé au nom des cadres de la région, Dr. Yavo François. Il a relevé que certains d’entre eux ne pouvaient pas se rendre dans leur village parce que leur tête était mise à prix pour avoir participé à la campagne. « Il faut que l’on se parle, mais de façon libre », a-t-il souhaité. Selon lui, il faut des actions du gouvernement à Agboville pour la réconciliation. Il a sollicité la création d’une plate-forme de vérité pour aller à la réconciliation.
La chefferie traditionnelle Abbey, pour sa part, à posé les questions relatives au foncier et à l’insécurité dans la région d’Agboville. «La forêt de Bofo qui est classée depuis 1947, a été déclassée et attribuée aux populations villageoises en 1973. Mais aujourd’hui, cette forêt est attribuée à des gens qui ne sont pas de chez nous, au détriment de nos administrés. Ces terres sont bradées et servent à la création de plantations d’hévéa. Nous sommes menacés par l’insécurité alimentaire. Une redistribution des terres déclassées s’impose pour désamorcer ce problème foncier en Côte d’Ivoire, devenu comme une bombe à retardement », dira le chef des chefs de la région d’Agboville, N’Gbesso Louis. Quant au problème de sécurité, il a expliqué leurs inquiétudes. « Aujourd’hui, nous avons peur de toutes les attaques qui ont lieu en Côte d’Ivoire. Chaque fois qu’il y a une attaque contre les Frci, nos jeunes sont indexés. Nous vivons dans l’angoisse d’être attaqués», s’est confié le chef des chefs.

In Notre Voie
Vendredi 19 Octobre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 858 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2204 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2005 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - Conflits inter-communautaires : Des morts et plusieurs blessés dans l’ouest Un conflit inter-commun… https://t.co/ludWYLSJ3M

Facebook

Partager ce site