Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Caravane de la paix des artistes de Côte d’Ivoire: Quel impact sur le processus de la réconciliation nationale - La contribution des artistes exilés

Épineuse équation que celle à laquelle s’attelle le gouvernement ivoirien depuis la fin de la crise-post-électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire au lendemain du scrutin présidentiel de novembre 2010.


Caravane de la paix des artistes de Côte d’Ivoire: Quel impact sur le processus de la réconciliation nationale - La contribution des artistes exilés
Réconcilier, c’est de cela qu’il s’agit, n’est pas chose aisée. En effet, le regain des tensions sociopolitiques en Côte d’Ivoire au plus fort de la crise post électorale a sans nul doute fragilisé le tissu social ivoirien et altéré les relations fraternelles entre les différents peuples.

En attestent les déplacements massifs de populations dont des artistes de renom tels Gadji Celi St Joseph, ex-Pca du Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) et ancien président de l’Union nationale des artistes de Côte d’Ivoire (Unartci) et Aicha Koné, plus connue sous le nom de la Diva, qui ont dû quitter précipitamment la Côte d’Ivoire pour d’autres cieux et les velléités de tension observées çà et là sur le territoire national.

C’est donc pour mettre fin à cette situation déplaisante et contribuer ainsi à panser les cœurs des peuples qui vivent sur le sol ivoirien, que le ministère de la culture et de la francophonie en collaboration avec des artistes ivoiriens tels qu’Alpha Blondy, Tiken Jah et Magic System, ont décidé de prendre leur bâton de pèlerin. Cela, pour jouer leur partition dans le processus de réconciliation nationale, un vœu cher au président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui a eu la magnanimité de créer la Commission Dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), dirigée par l’ex-premier ministre Charles Konan Banny. D’où l’idée d’une tournée dénommée ‘’Caravane de la paix pour la réconciliation nationale’’ dans plusieurs grandes régions de Côte d’Ivoire.

Artistes exilés, quelle contribution ?

Cette tournée à laquelle participeront de nombreux artistes exilés (Yodé et Siro qui arrivent le 18 octobre 2012, Galliets…) démarrera officiellement le 20 Octobre prochain à San-Pedro. Elle se poursuivra les 23 et 26 octobre 2012, respectivement à Gagnoa et Korhogo avant de s’arrêter à Abidjan le 3 novembre prochain.

Pour les organisateurs, au-delà de l’ambiance et la joie que la caravane pourrait procurer, il s’agira de ressouder les liens entre les populations autour des valeurs cardinales telles la cohésion nationale, la nécessité de préservation du pays et le respect des peuples allochtones, autochtones et allogènes qui vivent ensemble depuis belle lurette. Puisqu’il existe déjà « un brassage ethnique entre les différentes couches composantes de la population ivoirienne ». Et la présence des artistes exilés aux côtés de leurs ‘’frères’’ qui s’étaient exilés chantant ensemble pourrait dissiper les inquiétudes et doutes des uns et des autres. Ce sera également un signal fort dans le processus de réconciliation.

Pour la réussite dudit évènement, des organisations de la société civile (Ong), des leaders d’opinions locaux, des autorités administratives et coutumières et bien d’autres personnes ressources pouvant contribuer de quelques manières que ce soit au respect du ‘’vivre ensemble’’, terme qui recouvre les notions d’amour, de paix, de cohésion sociale, ont été mobilisés.

Toutefois, conscients de ce que cette mission peut s’avérer périlleuse, les organisateurs ont décidé de faire recours aux alliances interethniques pour favoriser la détente dans les différentes relations entre peuples frères, le respect des us et coutumes et le règlement à l’amiable de tous différends. Plus de 200 artistes sont attendus à cette tournée qui sera meublée de poignants messages de paix et de réconciliation.

DIARRA Tiémoko in Soir Info


Mardi 16 Octobre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3585 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire