Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Campagne électorale / Adjamé-Treichville : On a évité le pire hier

Un climat de terreur planait à Adjamé-Indénié et à la Maison du Congrès du Pdci-Rda à Trei- chville le mercredi 24 novembre 2010. A l’origine de cette atmo- sphère très tendue, à en croire les habitants d’Adjamé, un af- frontement entre Militants de La majorité présidentielle (LMP) et partisans du Rassemblement des Houphouëtistes pour la dé- mocratie et la paix (RHDP).


Photo : DR
Photo : DR
«DEUX MILITANTS DU CANDIDAT de LMP en partance pour un meeting ont été agressés à coup de machette par des militants du RHDP », fait savoir un habitant d’Adjamé-Indénié sous le sceau de l’anonymat. La même information est relayée, par une dame qui a également requis l’anonymat, mais sous une autre forme. « La bagarre a démarré lorsque des partisans de LMP ont vou-
lu empêcher des militants du RHDP de tenir un meeting », a-t-elle lancé. En tout état de cause, c’est que cette situation a mis, hier en fin d’après midi, les po- pulations d’Adjamé-Indénié sur le pied de guerre. Les femmes, les adultes, les jeunes avec des gourdins en main étaient prêts à en découdre. «Nous al- lons reste éveillés jusqu’au jour de l’élection afin d’être prêts pour réagir promptement à toute agression», a scan- dé un jeune manipulant une machette. Cette tension très vive était entretenue par les rumeurs de contre-attaque de part et d’autre.
LE PIRE ÉVITÉ DE JUSTESSE À TREICHVILLE La Maison du Congrès du PDCI-RDA sis à Treichville, a failli être le théâtre d’un spectacle affreux hier mercredi 24 novembre 2010 entre militants pdci par- tisans de LMP et jeunes du RHDP. C’est grâce à l’intervention des agents des forces de l’ordre du commissariat du 2ème arrondissement que le pire a été évité. Lors du meeting qu’il a animé, le Professeur Mamadou a invité les partisans de LMP à ne pas céder à la provo- cation. « S’ils vous attaquent ne réagis- sez pas. Ce n’est pas la guerre que nous devons faire les uns contre les autres. Toutes les douleurs que vous avez vont disparaître si les élections se passent correctement. Quand on est fâché, on dit des choses qui se retournent contre soi- même », a confié le Président de l’Assemblée nationale. Au terme de son discours il a invité les militants à voter mas- sivement le 28 novembre 2010 pour la victoire du candidat Laurent Gbagbo. Au demeurant, le climat devient de plus en plus délétère à quelques jours du scrutin du 28 novembre prochain. Il urge d’attirer l’attention des uns et des autres sur la nécessité d’adopter des at- titudes tendant à favoriser une élection apaisée.

Avec l'Intelligent d'Abidjan / Par R.Dibi et Koné Y.
Jeudi 25 Novembre 2010
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société