Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CPI : ouverture de deux audiences pour Laurent Gbagbo


CPI : ouverture de deux audiences pour Laurent Gbagbo
La Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) ouvre, ce mardi, deux audiences distinctes pour l’affaire Laurent Gbagbo contre le Procureur Fatou Bensouda dans le cadre d’une ‘’conférence de mise en état’’.

Dans un communiqué transmis à APA, la CPI, précise que ‘'deux audiences distinctes'' ne ‘'marquent pas encore le début du procès'' de l'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo.

La première conférence discutera de questions procédurales en vue de l'ouverture du procès et tandis que la deuxième s'inscrira dans le cadre du réexamen périodique de la détention de l'accusé, qui doit être effectué par les juges au moins une fois tous les 120 jours, et au moins une fois par an lors d'une audience publique.

Le 12 juin dernier, la Chambre préliminaire I a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l'humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains ou–à titre subsidiaire– tentative de meurtre, et persécution) à l'encontre de Laurent Gbagbo et a renvoyé l'affaire en procès devant la Chambre de première instance I, composée du Juge Geoffrey Henderson (juge président), du juge Cuno Tarfusser et de la juge Olga Herrera-Carbuccia.
Mardi 4 Novembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 05/11/2014 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette audience du mardi, permettait d'accorder les violons du côté défense et ainsi que celui du côté accusation. En cette journée il y a eu une discordance pour fixer la date du procès…

La CPI s'est autorisée à s'immiscer dans la vie politique du FPI, elle se renfrogne de la candidature du président Laurent Gbagbo à la tête du FPI. Pitié ! Pauvre organe institutionnel sans valeur juridique cette CPI.

Mêle-tout !

S'insurge qu'on appelle le président Laurent Gbagbo "président". Or, le conflit qui a secoué notre pays, c’est que le conseil constitutionnel a proclamé le président Laurent Gbagbo vainqueur à la présidentielle...

Alassane Dramane Ouattara nous a fait la guerre sans prouver nulle part la nature de sa victoire.

Donc, la personne qu’on ne doit pas appeler président, c’est ce Burkinabè Alassane Dramane Ouattara.

Vive le président Laurent Gbagbo !
A bas Alassane Dramane Ouattara le Burkinabè !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2479 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1638 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire