Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CPI: Gbagbo et Blé Goudé demandent l’acquittement

Plus de trois mois après l’audition du dernier témoin de l’accusation dans le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI), leurs avocats demandent l’acquittement partiel ou total. Les juges devront d’abord dire s’ils acceptent leurs requêtes avant de se prononcer sur le fond. Une procédure qui pourrait encore prendre plusieurs mois.


Si les avocats de Laurent Gbagbo estiment que le procureur n’a pas prouvé l’affaire, pas une seule fois ils n’écrivent dans leur requête le mot « acquittement ». Ils s’affirment prêts à en découdre si les juges devaient retenir – au moins partiellement – les charges portées contre l’ancien chef d’Etat. Les avocats de Charles Blé Goudé demandent, eux, clairement « l’acquittement complet ». « L’accusation n’a pas présenté de preuves susceptibles de justifier une condamnation, il n’y a pas lieu de présenter des éléments de preuves supplémentaires », écrivent maîtres Geert Knoops et Claver N’dri. Le Néerlandais et l’Ivoirien veulent que les juges tranchent dès maintenant, car selon eux, Charles Blé Goudé « n’est pas coupable des crimes qui lui sont reprochés ».

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont jugés depuis janvier 2016 par la Cour pénale internationale pour quatre crimes contre l’humanité pour meurtres, viols, actes inhumains et persécutions, commis entre novembre 2010 et avril 2011. Selon les Nations unies, les violences qui avaient suivi la présidentielle de fin 2010 en Côte d’Ivoire ont fait au moins 3 000 morts. Si les juges acceptent de se pencher sur les demandes d’acquittement – une procédure qui n’est pas automatique – ils pourraient ensuite décider de retenir la totalité des charges, ou d’acquitter partiellement ou en totalité les accusés. Si l’une ou la totalité des accusations sont retenues, la défense devra alors appeler ses propres témoins.

Plan commun, commandement parallèle

Ce nouvel acte de l’affaire Gbagbo/Blé Goudé a débuté au terme de la déposition du dernier témoin du procureur, le 19 janvier. Après l’audition, en deux ans, de 82 témoins, dont beaucoup se sont révélés « hostiles » à l’accusation, les juges ont demandé au procureur de préciser sa thèse. Dans un document de quelque 260 pages, le procureur rappelle que les accusés ont participé à un « plan commun », mis sur pied par un cercle restreint, devant permettre à Laurent Gbagbo de conserver le pouvoir au prix de violences dirigées contre des civils, partisans d’Alassane Ouattara, son concurrent à la présidentielle. Pour l’étayer, le procureur évoque notamment les minutes d’une « réunion de concertation » organisée le 3 décembre 2010, dont le compte rendu a été récupéré à la résidence présidentielle à Cocody, dans la chambre de Simone Gbagbo après l’arrestation du couple, le 11 avril 2011.

Pour le procureur, c’est « l’un des moments clés de l’exécution du plan commun ». Le meeting a été organisé au moment où la Commission électorale indépendante (CEI) s’apprêtait à annoncer la victoire d’Alassane Ouattara. Ces minutes « démontrent les efforts coordonnés et concertés, la contribution, l'intention et la sensibilisation de Gbagbo et des membres du cercle rapproché pour garder Gbagbo au pouvoir par tous les moyens », estime le procureur.

Le document tente par ailleurs de décrire la montée en puissance de la répression de l’opposition depuis la tentative de coup d’Etat de septembre 2002 des Forces nouvelles, qui avait durablement scindé le pays. La création, par le pouvoir, de milices de jeunes, puis l’embauche de mercenaires libériens avaient suivi le coup d’Etat manqué. Des groupes qui peu à peu sont intégrés – ou en ont reçu la promesse – aux Forces de défense et de sécurité (FDS) qui incluent aussi la Garde républicaine, deux brigades spécialisées de gendarmerie, le BEA et le BASA, et le CECOS, principaux outils, selon l’accusation, d’un commandement parallèle. Créée après la crise de 2004, cette brigade anticriminalité, CECOS, permet alors au pouvoir de contourner l’embargo sur les armes, décrété par les Nations unies. Lors de la crise de 2010, leur sont acquis des officiers subalternes au sein de l’armée de terre, de l’air et de la marine, qui « en plus de leur salaire régulier (…) reçoivent un paiement mensuel en liquide du palais présidentiel ». Chef de milices et mercenaires reçoivent aussi leur solde en cash à la présidence.
Lire la suite
Samedi 5 Mai 2018
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 11:15 Recomposition politique en Côte d’Ivoire

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 3130 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/06/2018 | 1164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/06/2018 | 1699 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2018 | 1929 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire


Elections en Côte d’Ivoire : le PDCI dénonce un «braquage électoral» En Côte d’Ivoire, après les élections de samed… https://t.co/0pvlhv1nT2

Facebook

Partager ce site