Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE : Vers l'impossible réconciliation des Ivoiriens


CÔTE D'IVOIRE : Vers l'impossible réconciliation des Ivoiriens
L’impunité en Côte d’ivoire a été l’un des facteurs de la fracture sociale du pays. Aujourd’hui avec le changement brutal de régime, alors que tous ont cru qu’on allait enfin bousculer les choses, on constate que la même donne continue. 15 proches de l’ancien président viennent d’être inculpés pour crime économique et atteinte à la sûreté de l’état, dans le souci dit-on de rendre justice aux Ivoiriens.

Une justice à deux vitesses qui ressemble plutôt à une vengeance des vainqueurs sur les vaincus accusés de tous les torts d’israel et à crucifier sans possibilité de résurrection. On connaît ce genre de pouvoir pour l’avoir déjà côtoyé pendant plus de 30 ans. Ce pouvoir qui se dit démocratique et qui exerce la dictature du plus fort sur les faibles. Le nouveau président veut faire tâche d’huile dans l’histoire du pays en faisant de la lutte contre l’impunité une affaire personnelle. Il a même demandé à la CPI de venir enquêter sur les crimes commis en Côte d’ivoire. C’est un acte louable que tous les Ivoiriens saluent. Mais à bien y regarder, le président cherche à noyer le poisson en protégeant ceux qui l’ont aidé dans un bain de sang à prendre le pouvoir.

A commencer par son premier ministre, Soro Guillaume chef rebelle, dont la rébellion a endeuillé la Côte d’ivoire depuis 2002 ; pillé, volé et violer en toute impunité. Divisant le pays en deux et exploitant une grande partie de ces richesses au vu et au su de tout le monde entier, via les pays frontaliers. Alassane Ouattara a pris soin de demander à la CPI d’enquêter sur les crimes commis seulement après les élections de novembre 2010, afin de protéger son poulain et ancien chef rebelle des mêmes crimes pour lesquels l’ancien président est écroué en résidence surveillée sans aucune justification légale. Cette manière de rendre la justice de façon expéditive n’est pas faite pour faciliter la réconciliation des Ivoiriens. Le chef de l’état qui mène ainsi une politique de deux poids deux mesures, vient de confirmer qu’il ne peut pas incarner l’unité nationale. Car sa justice divise plus qu’elle ne rassemble. La guerre en Côte d’ivoire a commencé depuis septembre 2002, et si on veut enquêter, on doit commencer à circonscrire les crimes commis par ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir ; crimes commis lorsqu’ils étaient des rebelles sans fois ni loi. Où alors on décide de taire tous les crimes y compris pour ceux contre lesquels on s’acharne aujourd’hui. C’est à cette seule condition qu’on réussira à ressouder le tissu social en Côte d’ivoire. Sinon, cette réconciliation est inconciliable. Car, si les partisans de Laurent Gbagbo garde encore le silence, c’est parce qu’ils sont tétanisés par la rareté de la violence avec laquelle Alassane ouattara s’est emparé du pouvoir. Peur qui se dissipe au fur et à mesure que le temps fait son effet. Et très bientôt, des voix vont commencer à se lever pour contester cette dictature. Et on connaît la demonstrandum populaire de force dont les jeunes patriotes sont capables dans la revendication d’une cause légitime. On ne cache pas le soleil avec la main. On ne peut pas espérer réconcilier les ivoiriens en posant des actes qui pourraient de les diviser. Le président peut toujours rattraper les chose en graciant tous les prisonniers politiques ; ce qui du reste le ragaillardira, et il n’aura plus besoin de dire à tout bout de champ combien il est généreux, au risque d’agacer.

come4news.com
Lundi 27 Juin 2011
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Monier Alain le 28/06/2011 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Les informations ici donne par ce site semble confirmer les doutes qu'avaient une grand majorite de la population Ivoiriennes. Il est incontestable que tous les crimes commis et fait executer par les elites Ivoiriennes aujourd'hui ralies a Ouatarra dont M.Sotto depuis 2OO2, ne peuvent echapper a la sanction. Le peuple Ivoiriens ne pourra pas accepter les deux poids deux mesures qu'instaurent toujours les pretendus democrates de salon. "On ne cache pas le soleil avec la main". Il y aura surement rapidement des decus de Monsieur Manathan pour renforcer l'opposition . Il a eu beaucoup de decu du Zarkosisme en France a ce titre "les paroles en l'air" ne font plus recettes. Les freres jumeaux des belles promesses, les pretendants aux Trones Republicains ne font qu'interferer pour affaiblir la democratie en donnant libre court a leurs penchants dirigistes. Je ne sais comment est la cours en Cote D'Ivoire, mais celle de ma France est pitoyable d'obsequieusite et pour ce faire laisse la bateau a la derive. Le Chef de L'etat Chef des armees s'est par la constitution donne un delai pour demander l'approbation de la Chambre Nationale pour un conflit. Ce delais lui a permis d'agir promptement pour venir a l'aiide de Ouatarra. Dans le cas contraire il aurait eu surement beaucoup de reticence. Mais la contestation est bien rare une fois l'action mise en oeuvre. C'est toujours en amont qu'il faut agir., sans quoi tout le monde est atteint de mutisme. C'est la raison pour laquelle en Cote D'Ivoire le Peuple doit faire sentir sa pression avant toute initiative des pouvoirs. Sans une pression constante les revendications s'emoussent, la propagande s'instaure. Bien sur ce ne sont que des mots, le Peuple Ivoirien est suffisamment majeur pour anticiper sur les evenements et formuler ce que doit etre son devenir. Je Pense que cette decennie va etre determinante pour la Cote D'Ivoire donc il faut esperer que les initiatives Ouarariennes seront controle, contrer par une oppostion combattante, et a ce titre la necessite de la presence des portes paroles de M. Gbagbo et M.Gbagbo lui meme sont indispensables pour parer aux coups des globalistes dont M.Ouatarra est le porte parole depuis toujours designe. Courage et Volonte pour le Peuple Ivoirien. Cordialement Alain Monier

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3006 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire