Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Un collectif de victimes appelle la CPI à maintenir Gbagbo en prison jusqu’à la fin de son procès


CÔTE D'IVOIRE - Un collectif de victimes appelle la CPI à maintenir Gbagbo en prison jusqu’à la fin de son procès
Le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire ( CVCI) a appelé, vendredi à Abidjan, la Cour pénale internationale ( CPI) à maintenir l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé en prison jusqu'à la fin de leur procès.

« Le collectif des victimes en Côte d'Ivoire, tout en mettant la crédibilité de la CPI dans la balance et la rattachant à ses fondamentaux, l'interpelle avec la dernière énergie sur la nécessité de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dans les liens de la détention jusqu'à la fin de leur procès», a plaidé Issiaka Diaby, le président de ce collectif lors d'une conférence de presse.

Ce plaidoyer de cette organisation regroupant des victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, intervient une semaine après la « folle rumeur» qui annonçait à Abidjan, la libération provisoire de M. Gbagbo et de son codétenu.

En effet, le 14 décembre dernier, une décision de la CPI était très attendue sur une requête d'acquittement de l'ex-président ivoirien formulée par son conseil. Au final, cette audience dite « d'acquittement » de M. Gbagbo ne se fera éventuellement que début janvier prochain.

« Prenant la communauté nationale et internationale à témoin, les victimes et familles de victimes informent la CPI que si une quelconque décision favorable aux attentes des deux coaccusés et de leurs partisans est rendue, elle sera considérée comme une décision obtenue grâce à des actions extra-judiciaires », a estimé M. Diaby appelant les victimes ivoiriennes de la crise postélectorale de 2010 à rester à l'écoute des mots d'ordre de mobilisation en cas de libération de l'ex-président ivoirien.

Pour le président du CVCI, si une décision est rendue dans le sens de la libération de M. Gbagbo, « elle matérialisera la volonté délibérée de la CPI de mettre fin à ses missions en Côte d'Ivoire».

Dans le même élan, M. Diaby a réitéré le souhait des victimes de la crise postélectorale ivoirienne à voir une justice impartiale et équitable. Il a salué dans la foulée, les efforts du président ivoirien Alassane Ouattara en faveur de la réconciliation nationale et surtout sa promesse de traduire tous les auteurs de crimes « sans exception» devant la justice.

L'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé sont poursuivis devant la CPI pour quatre chefs de crimes contre l'humanité commis pendant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts. Les deux célèbres détenus avaient tous les deux, plaidé non-coupables à l'ouverture de leur procès conjoint le 28 janvier 2016.

APA
Samedi 22 Décembre 2018
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1659 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1435 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1642 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire