Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

CÔTE D'IVOIRE - Toulépleu / Des villages se soulèvent contre une entreprise minière chinoise: les activités interdites


Hier, les populations des villages de Tambly et de Doho, dans la commune de Toulépleu ont exprimé leur mécontentement quant aux agissements de l’entreprise semi-industrielle d’exploitation minière, Sen Xen Ressources qui exploite l’or depuis quelques mois déjà, dans un périmètre entre ces deux villages. En vue d’officialiser l’installation de la société chinoise dans les localités de Doho et Tambly, le sous-préfet central de Toulépleu, M. Tra-Bi, avait lancé une enquête de commodo et incommodo sur les espaces concernés, mais curieusement, les résultats de cette enquête ne sont pas venus que la société commence l’exploitation, sans que la direction départementale des Mines de Guiglo, dirigée par M. Blé dise mot. Avec la complicité de qui ? Le soulèvement des villageois vient rappeler ce qu’avait craint le maire qui, malheureusement, n’avait pas été écouté en son temps. En effet, le maire de la commune de Toulépleu, Monsieur Denis KAH Zion, qui a appris par hasard la présence de cette entreprise sur le terrain communal ( Sen Xen Ressources n’a jamais informé la mairie de sa présence sur le terrain, encore moins de la raison de sa présence), a écrit le 23 décembre 2016, au gérant de ladite société pour dénoncer « cette attitude peu recommandable ayant vicié toutes les procédures administratives qui consistent à informer toutes les autorités administratives de la présence de toute personne morale sur sa localité et d’expliquer les raisons de son séjour. Le maire a, par conséquente, demandé à Sen Xen Ressources d’arrêter immédiatement les travaux d’exploitation ou d’exploration minière sur tous les sites, en attendant d’apprécier tous les documents qui seront présentés». Mais la société Sen Xen Ressources a ignoré cette lettre du maire et a continué l’exploitation. Que va-t-il se passer à présent ?

Selon l’AIP, les populations ont décidé d’empêcher les activités de ladite entreprise jusqu’à ce qu’elle respecte ses engagements qui figurent dans la convention d’exploitations minières. L’entreprise Sen Xen Ressources devrait, en effet, payer aux communautés villageoises des primes journalières et des frais de cession de leurs terrains mais aussi et surtout des indemnisations d’environ 500.000 F à 800.000F par plantation. Mais, selon les villageois mécontents, rien de tout cela n’a été fait, et en dépit de cela, l’entreprise exploite le sous-sol. Par ailleurs, les ouvriers mécontents réclament également l’application intégrale de la convention qui les lie à l’entreprise, à savoir le paiement intégral du stock d’arriérés des primes journalières de 2500 F CFA ( qui étaient de 3000 F CFA). Le chef du village de Doho, Gbohouo Dominique, a rappelé les revendications des villageois portant sur l’équipement des villages en infrastructures de base qui n’ont pas été faites aussi. Ce n’est qu’avec le soulèvement d’hier que le gérant de l’entreprise est allé distribuer quelques enveloppes. Mais les villageois campent toujours sur leurs revendications. Le maire Denis KAH Zion a décidé de se rendre à Toulépleu pour voir avec les autorités préfectorales la décision à prendre pour rendre l’égale la présence des orpailleurs à Toulépleu. Et surtout veiller sur les intérêts des populations.

EDDY PEHE
In Le Nouveau Réveil
Samedi 4 Février 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par belet le 27/07/2018 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que les étrangers arrêtes de voler notre OR
Nous sommes capable de les exploiter nous même.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 790 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5704 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site