Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Société des Ciments d’Abidjan : "La direction veut licencier 33 travailleurs en grève" (Syndicat)


Refusant de respecter les closes de la Convention d'Etablissement qu'il a signé avec le Syndicat de base (SYPESCA) de son entreprise et de satisfaire ainsi aux revendications de ses travailleurs portant sur des conditions de travail et de vie décentes, Monsieur AMIDA Pierre, PDG de la Société des Ciments d'Abidjan (SCA), a décidé autrement en s'appuyant sur sa fortune et ses soutiens de la haute sphère politique ivoirienne d'engager une procédure de licenciement contre tous ses 33 travailleurs en grève dont 9 protégés.

En 2016 ce sont 7 travailleurs dont 4 protégés qui avaient été licenciés à la suite d'une grève.

Suite à la séance de travail tenue le 02 novembre 2017 entre le Directeur du Cabinet du Ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale, le Directeur du Cabinet du Ministre des Transports et le Syndicat de base dirigé par Mr ADJE K. Marc son Secrétaire Général, il a été convenu de reprendre le travail sous trois conditions:
1- Annulation de toutes les procédures en cours visant des sanctions disciplinaires contre les travailleurs en grève
2- Aucune mesure de représailles contre les travailleurs grévistes
3- Reprise des négociations en vue de satisfaire les revendications des travailleurs mais ces conditions n'étant pas du goût de Mr AMIDA, il les refusa pour laisser poursuivre la grève.

La Société des Ciments d’Abidjan (SCA) faut-il le rappeler est le leader de son secteur d’activités.

Nous rappelons à toutes fins utiles, les dispositions suivantes de la nouvelle Constitution de la République de Côte d’Ivoire :
Article 1. - L'Etat de Côte d'Ivoire reconnaît les droits, les libertés ct les devoirs énoncés dans la présente Constitution. Il s'engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour en assurer l’application effective.
Article 2. - La personne humaine est sacrée.
Les droits de la personne humaine sont inviolables.
Tout individu a droit au respect de la dignité humaine et à la reconnaissance de sa personnalité juridique.
Article 4. - Tous les Ivoiriens naissent et demeurent libres et égaux en droit.
Nul ne peut être privilégié ou discriminé en raison de sa race, de son ethnie, de son clan, de sa tribu, de sa couleur de peau, de son sexe, de sa région, de son origine sociale, de sa religion ou croyance, de son opinion, de sa fortune, de sa différence de culture ou de langue, de sa situation sociale ou de son état physique ou mental.
Article 15. - Tout citoyen a droit à des conditions de travail décentes et à une rémunération équitable.
Article 17. - Le droit syndical et le droit de grève sont reconnus aux travailleurs du secteur privé et aux agents de l'Administration publique. Ces droits s'exercent dans les limites déterminées par la loi.

Cela dure aujourd’hui six(06) mois, que nous vivons sans salaire dans un contexte de liberté, d’égalité, de respect et d’inviolabilité des droits de la personne humaine et dans un contexte de promotion du travail décent dans ce pays.

En parlant de travail décent, la Côte d'Ivoire qui est membre de l'OIT depuis le 21 novembre 1960 est devenue membre titulaire du Conseil d'Administration du Bureau International du Travail depuis le 12 juin 2017 pour la période 2017-2020. Le pays a achevé son premier cycle(2008-2013) de son Programme par pays pour la Promotion du Travail Décent(PPTD) de l'OIT et vient d'entamer son second cycle pour la période 2017-2020.

En attendant la copie des avis et des recommandations du Conseil National du Dialogue Social saisi depuis le 14 novembre 2017, nous y reviendrons.

QUE DIEU AIDE LA CÖTE D’IVOIRE !

ADJE K. Marc, SG SYPESCA
07 05 68 26/ 44 06 00 51/ 51 92 38 86
Jeudi 15 Mars 2018
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Brou Joël martial le 18/09/2018 19:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abidjan le 18/07/18
Objectif : Demande d'emplois.
Monsieur .je suis Un sourd muet,je viens par la présence vous sollicité auprès de votre haute bienveillance demande la permission si gens puisse être un de votre employé. Je compte autant sur votre

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2370 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5159 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 44030 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5603 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires