Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - Sidy Diallo (Président de la FIF) : "J'attends les candidats qui veulent se présenter en 2019..."

Il est ardemment et publiquement décrié. Mais Sidy Diallo n'a pas l'intention de partir de la tête de la Fédération ivoirienne de football. Bien au contraire. Il nourrit des ambitions sur le long terme pour le football ivoirien. Avec en point de mire l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations de 2021 par la Côte d'Ivoire.
Un gros challenge que le patron du football ne voit pas sans lui.


Il n'est pas prêt à sauter du bateau orange, blanc et vert de la Fédération ivoirienne de football. Ni aujourd'hui, ni demain. Et les des dirigeants ivoiriens ou mouvements sportifs qui pariaient sur sa démission ou son départ forcé peuvent déchanter. L'une de ses rares apparitions publiques, dimanche, à la RTI, l'atteste.
Interrogé par deux journalistes, l'homme qui est considéré dans le milieu comme une "carpe" s'est déchaîné. Il s'est déchargé. Il a parlé. Beaucoup parlé. Cinquante deux minutes durant. Une heure quasiment. Pour la première fois, depuis six longues années qu'il est assis sur son "trône", à l'avenue 2, à Treichville. Il a fait le point et le tour des activités et des compétitions qu'il a gérées depuis 2011. Il s'en vante et brandit son bilan. "On dit que nous ne communiquons pas assez. J'ai décidé de communiquer à partir de maintenant. La preuve, je suis là devant vous les journalistes. (...) Moi, partir comme ça ? Si je pars sur un coup de tête, le football ivoirien aura du mal à se relever. Aucun président n'a fait mieux que moi. J'ai donné au football ivoirien ses meilleurs trophées, la Can des cadets en 2013 et la Can des seniors en 2015 ", s'est-il réjoui avant d'évoquer le cuisant revers subi par les Éléphants à la Coupe du monde 2018 :
"Nous avons échoué. On n'est pas allé au Mondial. En tant que premier responsable du football ivoirien, je suis le premier peiné. Je demande pardon aux Ivoiriens".
On le voit, en dépit de toutes les voix qui s'élèvent pour demander son départ immédiat, Sidy se projette dans l'avenir. Envers et contre tous. "Au Sénégal, mon collègue Senghor a profité des échecs pour préparer l'avenir et avoir les résultats qu'il a aujourd'hui. Il faut savoir profiter des défaites pour reconstruire. C'est ce que nous allons essayer de faire. On ne retient que les mauvais résultats quand on ne gagne pas", dira-t-il.
Petit rappel, la Côte d'Ivoire a gagné la Coupe d'Afrique en 2015 avec Sidy Diallo comme président. Mais ce fut grâce à un travail préparatoire de Me Désiré Roger Ouégnin, entamé depuis la formation des académiciens, leur préparation et leur éclosion dans les clubs européens. Première étape.
A son tour, Jacques Anouma a mis ce groupe dans de très bonnes conditions de travail dans une équipe nationale quasi-professionnalisée. Le tout à travers une vision et une gestion managériale adaptée. Voilà comment la sélection ivoirienne a bâti sa réputation de 2004 à 2015, le temps de gloire finale.
Et quand on sait que Sidy Diallo a démissionné depuis 2006 au retour de la Coupe du monde en Allemagne, il n'a donc été pour rien dans la préparation de cette sélection nationale. Le président de la FIF aurait pu faire l’effort de reconnaître le travail en amont abattu par Roger Ouégnin et Jacques Anouma. Lui qui se veut rassembleur aurait pu travailler avec ces deux hommes incontournables du football ivoirien. Mais il a choisi de la jouer solitaire. Conséquence, il a réussi l'exploit de dresser l'écrasante majorité du monde sportif contre lui.
Un président qui gagne et dont l'image ne passe pas. Aussi impopulaire qu'un "microbe" en Côte d'Ivoire. Une situation et une atmosphère qui ne font ni chaud ni froid au locataire de la maison de verres de Treichville.
"J'ai été élu à une majorité écrasante. Ce n'est pas un miracle si je l'ai été. Même si mon adversaire, Salif Bictogo, n'a pas encore digéré sa défaite et se met à la tête des frondeurs. Quand on se qualifiait pour la Coupe du monde en 2006, Bonaventure Kalou avait refusé de venir en sélection au Soudan. Mais quand on s'est qualifié, c'est moi qui l'ai fait revenir en équipe nationale. Concernant Jacques Anouma, il reste encore membre d'honneur de la FIF. S'il a des conseils à nous donner, qu'il vienne le faire. Je peux dire qu'il a failli à sa mission parce qu'il est comptable de tout ce qui nous arrive. Il est aussi comptable des victoires. Mais en tant que membre d'honneur, il n'a pas le droit de ternir l'image de la maison."
A propos de Jean Marc Guillou, Sydi Diallo confie : "Jean Marc Guillou ne vient pour pas être Directeur Technique National (DTN). Il nous a soumis un projet approuvé en comité exécutif. On attend qu'il rencontre les clubs pour le leur exposer. Il viendra pour la détection des enfants de 8 à 13 ans qu'il va déverser ensuite à la DTN. C'est un projet fédéral, pas privé".
Et puis, comme il fallait s'y attendre, Sydi a craché le morceau. " Mon objectif, c'est la Can 2021 que nous organisons avec pour président du comité d'organisation Feh Kesseh. Je suis donc jusqu'à la fin de mon mandat en 2019. Tous ceux qui veulent se présenter, qu'ils viennent, je les attends en 2019". Voilà qui est clair. Augustin Sidy Diallo veut finir son mandat qui court jusqu'en 2019. Il lance un défi aux candidats à la présidence de la FIF en 2019. Les jeux sont donc ouverts.

Edson Titi
Mardi 19 Décembre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2108 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2021 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1240 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 1931 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 1994 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 2101 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site