Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Scandale de riz avarié : Samba David exige la démission d’Amadou Gon

Le scandale de 32.000 tonnes du riz avarié, réceptionné récemment au port autonome d’Abidjan, continue de susciter l’indignation des Ivoiriens. Pour marquer son indignation face cet autre scandale, Samba David, le président de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI), a appelé à la démission du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de son gouvernement. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, ce mardi 23 avril, à Yopougon. Selon le président de la CICI, il est inadmissible que 32.000 tonnes de riz avarié, refusées des pays comme le Bénin, le Togo et la Ghana aient pu atterrir au port d’Abidjan.


« Cette situation est intolérable, car un gouvernement normal ne peut cautionner de tels actes. Pourquoi, ni le ministre de Transports, le DG du port autonome d’Abidjan, le directeur des Affaires maritimes n’ont pas été sanctionnés ? C’est un manquement grave. C’est la raison pour laquelle nous exigeons la démission du Premier ministre. Lors du scandale des déchets toxiques en 2006, le Premier ministre d’alors avait remis sa démission au président de la République. Par ailleurs, certains hauts fonctionnaires avaient été suspendus. Tous ces faits nous confortent dans notre exigence. Il faut absolument que le peuple sache qui derrière cette catastrophe», a déclaré Samba David. Selon lui, en refusant de sanctionner les responsables et auteurs de ce scandale de riz avarié, le gouvernement donne ainsi raison à ceux qui le traite de ’’gouvernement d’affairiste’’. «  Est-ce que nos gouvernants ne seraient-ils en train de donner raison à ceux qui soutiennent qu’ils ne sont là que pour défendre les intérêts de leurs partenaires et non pas pour le bonheur des Ivoiriens? Nous sommes indignés, c’est pourquoi nous exigeons qu’une enquête sérieuse soit menée pour situer les responsabilités. L’impunité est devenue le mode de gestion des affaires de l’Etat en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, ces scandales prospèrent dans ce pays parce que les Ivoiriens sont dociles et la société civile est amorphe et inactive », a déploré le conférencier. Poursuivant, Samba David a également dénoncé la destruction de petits commerces dans les communes de Koumassi et de Yopougon. Pour le président de la CICI, vu l’importance de ces petits commerces situés en bordure de route, avant de les détruire, les maires de ces deux communes auraient dû trouver des solutions palliatives, notamment en recasant les tenants de ces commerces. « Nous disons qu’au regard du lot de misère et de désolation qu’elle sème, la destruction de petits commerces constitue un trouble à l’ordre public et une grave violation de la dignité humaine. Face à cette situation, les Ivoiriens doivent se lever et crier leur ras-le-bol. Le temps des peurs inutiles est révolu. La parole doit être libérée. Il est temps que chaque Ivoirien exprime librement sa souffrance. C’est pourquoi j’appelle les structures sœurs à se mobiliser pour dire à ce gouvernement qui fait tant souffrir les Ivoiriens et les affamant », a martelé Samba David, qui a annoncé qu’il rentrera très bientôt des partenaires pour fédérer leurs forces pour la lutte sociale.

De notre correspondant à Abidjan
Modeste Gbopo
Mardi 23 Avril 2019
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1649 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1427 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2301 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1627 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire