Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

CÔTE D'IVOIRE - Quand l’amour de la patrie sert de boussole à une marche pacifique


L’amour pour la Côte d’Ivoire a constitué, lundi, la boussole de la marche pacifique des leaders de la Coalition nationale pour le changement (CNC), qui s’est déployée de l’Hôtel communal de Cocody au siège de la Commission électorale indépendante (CEI).

"Nous sommes venus, malgré les obstacles et les empêchements démontrer notre amour pour notre patrie de façon pacifique, contrairement à ceux qui décrètent la chienlit pour inviter Ouattara au dialogue, parler des conditions d’une élection apaisée et exiger la libération des prisonniers politiques", a déclaré Kouadio Konan Bertin (KKB), candidat à l'élection présidentielle du 25 octobre.

"Aujourd’hui, 28 septembre, le monde entier retiendra que des leaders ont organisé une marche pacifique, pour réclamer des conditions d’élection transparente", a dit pour sa part Konan Kouadio Siméon, un autre postulant au fauteuil présidentiel, soulignant que cette initiative fait suite à leur appel lancé en vain aux autorités, pour discuter avec l’opposition, avant de féliciter l’ensemble des manifestants pour leur sens de la discipline.

Le Gouvernement s'est inscrit dans une dynamique de dialogue politique avec l'opposition, qui réclame en dépit, des élections démocratiques. La dernière rencontre du pouvoir avec l'opposition a été marquée par l'offre de deux véhicules respectivement au président du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N'Guessan et à celui de Liberté pour la démocratie et la République (LIDER) Koulibaly Mamadou, rappelle-t-on.

Ponctuée de meetings aux entrées de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) et la CEI, cette ‘‘Caravane pour la liberté’’, encadrée par des éléments de la police et la gendarmerie nationales avec l’appui de quelques soldats onusiens, s’est voulue une invite au dialogue pour des élections apaisées.

"C’est un système d’alerte précoce, nous allons monter en puissance. Vous serez appelés à des actions plus fermes pour amener Ouattara à appliquer la démocratie", a exprimé Koulibaly Mamadou, un autre candidat au scrutin du 25 octobre, précisant néanmoins que tout se fera toujours de façon démocratique.

"Merci aux forces de l’ordre", a-t-il ajouté, relevant "qui ont pensé que cette marche allait tourner au grabuge".

Cette marche, animée du début à la fin par des chants patriotiques et la fanfare, a pris fin avec l’hymne national chanté en chœur.

AIP
Mercredi 30 Septembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 810 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5711 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site