Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









CÔTE D'IVOIRE - Pierre Narcisse N’dri (cadre du PDCI) : « Ce qui préoccupe Bédié et Gbagbo, c’est de veiller à l’intérêt du peuple de Côte d’Ivoire »

Directeur de cabinet du président du PDCI, Henri Konan Bédié, Pierre Narcisse N’dri Kouadio a pris part à la rencontre des anciens présidents ivoiriens, Bédié et Gbagbo. Une entrevue qui a eu lieu lundi 29 juillet dernier à Bruxelles en Belgique, où vit le fondateur du FPI, après son acquittement et sa liberté sous conditions par la CPI.


Selon Pierre Narcisse N’dri, qui s'exprimait sur France 24, « Ce qui préoccupe Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, en tant que républicains et démocrates, c'est de veiller à l’intérêt du peuple de Côte d'Ivoire », a-t-il déclaré. « Chacun d'eux a fait l'examen de la situation et l'examen de sa conscience. Et tous les deux ont décidé de se préoccuper de ce que peut être la paix sociale en Côte d'Ivoire », a indiqué le porte-parole du PDCI-RDA, car dira-t-il, nous avons connu une grave crise post-électorale en 2010.

Pour ce cadre du parti fondé par le père de nation ivoirienne, Félix Houphouët Boigny, la réconciliation nationale est un préalable à la vie paisible et harmonieuse entre toutes les composantes de notre Nation. Et d’expliquer que c'est fort de cela que les deux personnalités de la politique ivoirienne appellent et interpellent le gouvernement actuel, à contribuer à la mise en place d'une Commission électorale indépendante (CEI), conformément à l’arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, afin que l'impartialité, l'indépendance de cette commission soit garantie et permette de protéger les droits des ivoiriens.

Quant à ce qui est de la réconciliation nationale, Pierre Narcisse N’dri, avoue son scepticisme. « On avait espéré que la réconciliation dès la mise en place de la Commission, dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) allait être un catalyseur de rapprochement entre les ivoiriens. Mais, à ce jour, nous notons que des problèmes graves persistent ». Ce qui se traduit notamment par un recul et l'atteinte aux acquis démocratiques, l’emprisonnement de certains leaders politiques et certains militaires, et le maintien en exil de certaines personnalités politiques.

De notre correspondant à Abidjan
Jacob BLAGUE

Mercredi 31 Juillet 2019
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 07/09/2019 | 1387 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1943 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1764 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2985 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1907 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire