Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - MONHEVEAGATE : “PRÉSIDENT VOLEUR ! ADO VOLEUR !”

Qui l’eut cru ? Qui l’eut pensé ? MonHeveaGate a connu un épisode bouleversant ce samedi 18 février 2017. En cette date symbole, les souscripteurs du secteur Agro-business, désabusés, se sentant trahis par l’État ivoirien ont entonné un de ces refrains biens connus chez nous. Qui en dit long sur leur état d’esprit, vis-à-vis du président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara (ADO).


CÔTE D'IVOIRE - MONHEVEAGATE : “PRÉSIDENT VOLEUR ! ADO VOLEUR !”
Ils ont osé ! Ils ont clamé dans l’antre du pouvoir central : “Président Voleur ! ADO Voleur ! ADO Voleur ! Président Voleur !” Quelle sentence ! Quelle sanction ! Quel secret ! Quel autre signe de désapprobation du régime !
C’etait au cours d’une manifestation pacifique à Abidjan contre les mesures unilatérales du régime ivoirien, qui a gelé les comptes des compagnies Agrobusiness, décidé de ne rembourser que quelques capitaux et non les Retours sur Investissements (RSI) des souscripteurs dont il n’a pas encore une liste exhaustive. Le peu de crédibilité qui restait au régime s’est envole en fumée. ADO a raté toutes les opportunités de bâtir un nouveau contrat social, de créer un véritable mieux vivre, de forger une véritable réconciliation nationale et les conditions d’un véritable développement durable !

Après sa supposée victoire dans les urnes parachevée par un triomphe des armes en 2011, ADO avait fait descendre une telle furie, fureur, et une terreur sur plusieurs couches de la population. Il croyait ainsi briser toute force de resistance afin de pouvoir gouverner en roue libre. Six ans après, il est en train de découvrir une loi politique ivoirienne par voie d’épreuve : “Les Ivoiriens sont attaches la liberté !”. Sa politique anti-sociale, ses promesses non réalisées, et ses mesures anti-justice ont progressivement rassemble les Ivoiriens qu’il avait tenté de diviser sur la base de l’ethnie et de la religion.
Jour après jour, semaine après semaine, secteur après secteur, les Ivoiriens reconquièrent leurs libertés confisquées, leur dignité perdue, leur droit à la survie. Et Alassane Ouattara l’apprend à ses dépens, lui qui n’a qu’une conception autocratique du pouvoir et de la politique. Comment expliquer au monde entier qu’il ne veut pas satisfaire aux revendications des souscripteurs du secteur Agrobusiness qui demandent le dégel des comptes des compagnies dudit secteur? Comment peut-il avoir de son côté l’opinion nationale, la justice immanente et transcendantale quand il a payé des milliards de francs CFA à ses soldats-rebelles-mutins, après que ces derniers aient exprimé bruyamment leur mauvaise humeur et qu’il (ADO) refusé de satisfaire aux revendications souscripteurs du secteur Agrobusiness, des planteurs de cacao, d’acajou, des fonctionnaires ? Qui lui donnerait raison ? Qui ? Qui comprendrait que malgré les imperfections du secteur Agrobusiness, des milliers d’Ivoiriens y trouvaient une bouffe d’oxygène dans un pays ou seuls les copains et les coquins ont le droit de s’enrichir? Qui donc ? Ainsi la morale et la justice divine ont détruit tout argumentaire aux zelateurs d’Alassane Dramane Ouattara qui voit se dérouler sous ses yeux la montée en puissance du spectre du soulèvement populaire. Il est devenu atone, aphone, muet, dans un mutisme de vaincu depuis la Maudite Mutinerie du 6 janvier 2017. Que peut-il dire? Toute parole de lui et de ses sbires devient ridicule, irritable, et empire son sort. Les propos du genre “Les mutineries endommagent l’image du pays et arretent le developpement.” Ah bon? De lui, qui a usé la violence en mode d’accession au pouvoir et en mode de gestion ! Ou encore “ L’État n’a pas les moyens de satisfaire aux revendications des fonctionnaires.” Il a trouvé les moyens de payer les primes des mutins, hier rebelles, et qui ont fait une guerre injuste contre les Ivoiriens qui ont tenu et soutenu le pays. Le regime d’ADO est frappé d’angoisse existentielle. Le compte à rebours a commencé. ADO s’arc-boute sur ses chefs de guerre réclamés par la Cour Pénale Internationale de Justice. Comme quoi, on ne peut vraiment pas cacher le soleil avec une main. O Gracieuse Justice Divine, quand tu t’y mets !!!!!

Gnaka Lagoké

Dimanche 19 Février 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 922 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2208 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2007 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Côte d’Ivoire : le FMI accorde un prêt de 136,5 millions de dollars Le Fonds monétaire international a annoncé vend… https://t.co/EBLXOrjbCM

Facebook

Partager ce site