Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Les dangers des TIC contre la langue française relevés au cours d’une conférence publique à San Pedro


La promotion des technologies de l’information et de la communication (NTIC) au détriment du français et des bibliothèques physiques a été dénoncée au cours d’une conférence publique organisée dans le cadre de la « Semaine mondiale de la francophonie » par l’Alliance française à San Pedro.

Faisant une communication sur le thème « La littérature face aux défis des nouvelles technologies de l’information et de la communication », le professeur de lettres modernes au lycée Inagohi de San Pedro, Angui Yapi Médard, a soutenu que la promotion des TIC dans le domaine des langues et de la littérature représente un danger contre un bon niveau de langue et de culture des enfants.

« On aime dire en Côte d’Ivoire, ‘aujourd’hui si tu ne sais pas utiliser l’ordinateur tu es un analphabète’. Ce n’est pas vrai », a soutenu Angui Yapi Médard, l’un des trois panélistes. Selon lui, en Côte d’Ivoire, l’on emprunte facilement les nouvelles choses sans trop prendre de recul, en rappelant « l’expérience malheureuse » de l’enseignement télévisuel.

L’inspecteur de l’enseignement pédagogique et de philosophie, Kouamé Bianchi, a relevé les limites des TIC qui, selon lui, constituent actuellement un terreau fertile de la tricherie, du plagiat et de la médiocrité.

« Aujourd’hui, il y a de nombreux docteurs enseignants à l’université, mais beaucoup parmi eux ont fait du plagiat, pris un peu ici, un peu là, en faisant du copier-coller » pour leur thèse, a-t-il dénoncé, reconnaissant toutefois que les TIC favorise une rapidité dans la production littéraire et une facilité d’accès à une importante quantité d’ouvrages en ligne.

Les panélistes ont également dénoncé la culture des SMS qui n’instruit pas l’enfant, mais le handicape du point de vue des règles grammaticales françaises.

Le président de l’Alliance française de San Pedro, Tchoumoudé Thomas, a exprimé toute sa satisfaction au regard du grand public venu écouter les panélistes, et au regard de la qualité des communications qui imposent qu’une réflexion approfondie soit faite pour trouver la juste mesure entre une évolution technologique incontournable et la nécessité d’élever le niveau de culture et de langue des élèves et étudiants.

Un festival d’art culinaire africain, des concours de dictée, d’art oratoire, de théâtre et des compétitions sportives ont meublé la semaine de la francophonie organisée dans la ville balnéaire de San Pedro.

AIP
Samedi 26 Mars 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2481 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1638 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire