Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









CÔTE D'IVOIRE - La réaction de la classe politique ivoirienne à l’acquittement de Simone Gbagbo

L'acquittement de Simone Gbagbo mardi 28 mars par la Cour d'assises d'Abidjan a sonné comme un coup de théâtre. L'épouse de l'ancien président ivoirien était jugée pour crimes de guerre et crime contre l'humanité lors la crise post-électorale de 2010-2011. Le verdict a surpris, alors que matin même, le procureur avait requis à son encontre la prison à perpétuité. Ce mercredi, la classe politique ivoirienne a réagi à cette décision inattendue.


L’acquittement de Simone Gbagbo est salué avec satisfaction par ses compagnons de route du Front populaire ivoirien (FPI). C’est « une volonté d'aller à la réconciliation » selon Pascal Affi N’Guessan, qui souhaite que les autres prisonniers politiques soient remis en liberté.

Un discours qui est également celui de l’autre aile du parti celle dirigé par Abodramane Sangaré et son secrétaire général intérimaire. Ce dernier se dit « réjoui » par ce verdict. « Cet acquittement est la reconnaissance que madame Gbagbo est innocente, de tout, parce que dans notre compréhension des choses, il s’agit d’un seul et même procès qu’on a voulu démultiplier », estime le responsable du parti de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien jugé par la CPI.

« Je salue le courage des magistrats mais je veux les encourager à aller au bout de leur courage. Pour d’autres prisonniers, il faut que toute la chaîne se retrouve dans la même logique et que les magistrats continuent courageusement de dire le droit, surtout que je peux leur assurer qu’ils ont le soutien du peuple de Côte d’Ivoire et nous en premier, au FPI. »

Dans le camp de la majorité présidentielle, Joël N'Guessan, porte-parole du RDR, estime qu’il n’y a « pas à être surpris quand une décision de justice est prise ». « Nous n’avons qu’à prendre acte », souligne le porte-parole du parti du président Alassane Ouattara. Quant à savoir si cette décision de justice peut avoir un impact sur une société toujours en quête de réconciliation, Joël N'Guessan veut y voir un signe positif pour la démocratie ivoirienne.
Lire la suite
Jeudi 30 Mars 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 1 Mai 2021 - 21:27 LE ROI NARMER - Sankofa (VF)

Opinion | Actualité | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/05/2021 | 862 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/04/2021 | 722 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 2617 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2678 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 5051 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 1092 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 1174 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire