Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - LES IVOIRIENS ONT FAIT LA GLOIRE DU PDCI-RDA ET LE TRIBALISME A TUÉ LE PDCI: AUTOPSIE D'UN VIEUX PARTI QUI N'A PAS SÛ FAIRE SA MUE ET SA MUTATION.

Le PDCI-RDA, né le 9 avril 1946, a eu l'adhésion massive des IVOIRIENS depuis sa création jusqu'en 1951, l'année où Houphouet Boigny, son principal géniteur, a abandonné la lutte contre le colonialisme français pour choisir la collaboration...


CÔTE D'IVOIRE - LES IVOIRIENS ONT FAIT LA GLOIRE DU PDCI-RDA ET LE TRIBALISME A TUÉ LE PDCI: AUTOPSIE D'UN VIEUX PARTI QUI N'A PAS SÛ FAIRE SA MUE ET SA MUTATION.
Les IVOIRIENS avaient cru en la lutte pour leur indépendance mais Houphouet Boigny avait décidé, pour sa gloire personnelle, de se jeter dans les bras du Général De Gaulle, qui le qualifia même de"génie politique". Fort du soutien de ses parrains français, il va faire du PDCI, une machine infernale qui broie ses propres militants, parce qu'il voulait être seul dirigeant incontesté et du PDCI et de la Côte d'Ivoire.
À partir de 1959, déjà, l'épuration au sein du PDCI va commencer par le "complot du chat noir" pour éliminer, Jean Baptiste Mockey, le Nzima, secrétaire général du parti. Mockey éliminé, il est remplacé par Philippe Yacé, Alladjan...Yacé, devenu Secrétaire Général du PDCI-RDA, homme-lige de Houphouet Boigny et son maître vont continuer dans leur politique d'épuration du parti pour éliminer toutes velléités de contestation donc de démocratie en inventant des complots souvent imaginaires. Après le complot du chat noir, survint le complot de la Jeunesse du RDA Côte d'Ivoire (JRDACI) qui emporta à partir de 1963, tous les jeunes cadres du PDCI. Ce complot a fait des vagues au PDCI surtout que Houphouet Boigny hanté par l'assassinat de Sylvanus Olympio (premier président togolais assassiné par Eyadema Étienne pour le compte de la France en janvier 1963), a soupçonné tous ces jeunes cadres de vouloir l'assassiner. Ainsi les Donwahi Bauza Charles (Bhete), Ghris Camille (Bhete), Auguste Daubrey (Godié), Adam Camille (Attié), Ernest Boka (Abbey), Amadou Koné (Malinké), Samba Diarra (Malinké)... auxquels on a adjoint Jean Konan Banny (Baoulé)...ministres ou cadres du PDCI, et plusieurs autres IVOIRIENS connus ou anonymes vont être arrêtés...et emprisonnés à la prison de Assabou installée dans les plantations de café de Houphouet...Ernest Boka premier président de la cour suprême y trouva la mort assassiné. Mais selon la thèse officielle de Houphouet Boigny, il se serait suicidé... Toujours est il que cette vague d'arrestation à seulement trois ans de présidence de Houphouet Boigny sur la Côte d'Ivoire, a annihilé effectivement toute velléité d'opposition interne au PDCI et surtout toute velléité d'opposition externe animée par d'autres partis politiques...
La peur généralisée amena les IVOIRIENS à se résigner...à se mettre au forceps sous militantisme contrôlé du PDCI et surtout à laisser Houphouet Boigny à diriger le PDCI comme son patrimoine personnel...sa chose, son bien. Lui seul à la manœuvre il fait et défait les cadres du PDCI... Ainsi en1980, il va chasser Yacé Phillipe, après service rendu, pour faire la promotion de Konan Bédié,Baoulé comme lui, pour sa succession à la tête du PDCI...et de la Côte d'Ivoire.
Konan Bédié qui hérite du PDCI va encore reconduire les mêmes méthodes de tribalisme que Houphouet Boigny. Pendant que des cadres d'autres régions du pays, sont zélés pour faire vivre le PDCI, Nzueba le prince des Nabês, va les appeler des suiveurs...Dans sa dynamique d'imprimer sa marque au PDCI, il va choisir, Gnamien Ngoran, son neveu, comme son successeur. Ainsi les autres cadres vont être traités comme des boys qui travaillent pour Bédié et son clan...
En effet, Houphouet Boigny avant de mourir avait fait de Laurent Dona Fologo (Sénoufo) et zélé serviteur, le Secrétaire Général du PDCI. De 1990 à 1999, Fologo assure bien cette tâche. Entre temps, en 1994, on empêche Djeny Kobina (Nzima) de défier par voie démocratique Bédié. Il casse le PDCI et part avec son morceau créer le RDR... Fologo, s'érige en répondeur automatique lorsque l'opposition civile d'alors, surtout Laurent Gbagbo et le FPI se mettaient à critiquer la gouvernance du PDCI. Au point que, quand le coup d'État militaire de 1999 contre le gouvernement PDCI intervient, Fologo et Émile Constant Bombet font partie des cadres du parti qui subissent, le plus, la maltraitance des militaires... Fologo devient par la suite, président du PDCI par intérim en l'absence de Bédié, chassé de la Côte d'Ivoire par Guei Robert et exilé en France... Grâce à lui et au zèle qu'il déploie, le PDCI ne disparaît pas. Il le maintient jusqu'à ce que Bédié revienne d'exil et reprenne son poste de président du parti... Fologo, par cet intermède a montré des qualités de dirigeant que n'a pas pu démontrer et montrer Bédié. C'est à juste titre que plusieurs hauts cadres du PDCI et plusieurs militants le convainquent de prendre la présidence du parti pour le sauver... Bédié actionne les responsables de base du parti des régions Baoulé pour mener une guerre à Fologo...Au Congrès de 2002, Fologo est humilié et traité de tous les noms... N'ayant pas pu supporter la situation, il quitte le PDCI avec une frange restée fidèle à lui pour créer le RPP... Pour le remplacer, on fait appel à Djedje Mady (Bhete), ancien meeciste et militant zélé du PDCI... C'est avec Djédjé Mady que le PDCI entre dans la rébellion armée pour créer avec les mouvements rebelles et le RDR, le G7 qui devient en mai 2005, le RHDP. Mady assure la présidence du Directoire du RHDP. À ce poste, il affiche une volonté farouche de casser du Gbagbo...et du FPI... Cette débauche d'énergie avait, en réalité, pour seul objectif de se faire remarquer par Nzueba...et les militants baoulés du PDCI pour prendre la tête du parti... C'est donc dans cette optique que Maddy, ancien syndicaliste, s'appuie sur les textes du parti pour se présenter candidat à la présidence dudit parti au dernier congrès...Mady connaîtra le même sort que Fologo... Humilié, Zimê Kôkôlou, va se résigner...et aux dernières nouvelles, il serait en "exil volontaire" en France...
C'est ce PDCI vidé de son âme et de sa base nationale qui est livré à Ouattara...par Bédié. En effet, sur la base d'accords secrets, il a été question de candidature unique pour le compte du RHDP... Bédié, patron du PDCI, veut que ça soit Gnamien Ngoran(Baoulé) qui soit le candidat choisi pour l'élection présidentielle de 2020 pour le compte du RHDP. Quant à Ouattara il souhaite que ça son homme-lige, Kablan Duncan (Nzima) comme candidat du PDCI pour le compte du RHDP...Les deux hommes ne peuvent s'entendre. Parce que l'un (Bédié) voudrait perpétuer la tradition initiée par Houphouet Boigny qui voudrait que ça soit un Baoulé qui soit fait Roi au PDCI et l'autre (Ouattara) qui veut toujours avoir la main sur la côte d'Ivoire, même parti de la présidence, voudrait que ça soit un homme de son écurie...

Excellence Zadi
Mardi 8 Mai 2018
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2080 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site