Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







CÔTE D'IVOIRE - LE PRÉSIDENT OUATTARA A-T-IL ÉTÉ INGRAT VIS-À-VIS DE SORO GUILLAUME ?


CÔTE D'IVOIRE - LE PRÉSIDENT OUATTARA A-T-IL ÉTÉ INGRAT VIS-À-VIS DE SORO GUILLAUME ?
« L'ingratitude, fille de l'intérêt et de la vanité, est le vice des petites âmes »
(Nicolas de Condorcet, 1794)

 
La Côte d’Ivoire est devenue le pays où les probabilités les plus certaines s’avèrent fausses. Dans la vie humaine, il arrive que ceux pour qui vous avez tout donné, finissent par vous décevoir. C’est dans l’ordre des choses, diront certains. Mais ce qui est ignoble dans les relations humaines, c’est l’ingratitude. En effet, on peut définir l’ingratitude comme un manque de reconnaissance pour un bienfait reçu. Dans cette présente réflexion, nous voulons analyser les relations entre le président Alassane Ouattara et Soro Guillaume. Les Ivoiriens se souviennent encore de l’amour que l’actuel président de l’Assemblée nationale, avait pour le président Ouattara. En effet, les forces nouvelles de Soro Guillaume ont aidé le candidat Ouattara à prendre le pouvoir. Dans une vidéo devenue publique, en langue malinké, Koné Zakaria affirmait ceci : « c’est bel et bien Alassane Ouattara qui a financé la rébellion et c’est pour lui que nous avons pris les armes. Si nous avons pris les armes, ce n’est pas pour IB, ce n’est pas pour qu’il devienne président, mais c’est bel et bien pour Alassane Ouattara. C’est lui qui nous faisait parvenir de l’argent quand nous étions en exil. Il nous faisait parvenir 20 millions de FCFA chaque mois ». Soro Guillaume, lui-même se réjouissant en 2015 lorsque le Conseil constitutionnel validait la candidature du président Alassane Ouattara à l’élection présidentielle en ces termes : « En effet le 19 Septembre 2002, de jeunes ivoiriens ont décidé de combattre cette autre bêtise humaine qu’est l’IVOIRITÉ au prix de leurs vies. Rétablir la dignité de tous les citoyens. Nul ne doit, en effet, être spolié de sa nationalité.  Dès lors, le Conseil Constitutionnel vient de consacrer la justesse de notre combat débuté depuis le 19 septembre 2002 en reconnaissant la validité de la candidature de Alassane Ouattara; mettant ainsi un point final et définitif à l’Ivoirité …». Malgré tout le bien que Soro Guillaume a fait au président Ouattara, ce dernier le traite comme un inconnu. Ses proches vont en prison pendant que ceux du président pillent les caisses de l’Etat et ne sont jamais poursuivis pour leurs crimes. Dans un passé récent, Kanigui Mamadou Soro, président du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), proche de Soro Guillaume, avait annoncé sur sa page Facebook, la mort de Soro Kognon pour avoir voulu tenir une simple assemblée générale à Korhogo. On sait par ailleurs que Korhogo est la ville natale du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et son fief électoral où il est député-maire depuis de longues années. On sait aussi que ce dauphin putatif d’Alassane Ouattara est en rivalité ouverte avec Guillaume Soro, lui, natif de Ferkessédougou. Les ivoiriens n’ont pas compris également le bien-fondé de la révision constitutionnelle en Côte d’Ivoire. Dans le cas ivoirien, la révision voulue par le président Ouattara était purement politique et conjoncturelle à tel point qu’on a vu une volonté de contrarier Soro Guillaume. Désormais en cas de vacances du pouvoir, le vice-président garantit la continuité de l'Etat d'une part et le respect du calendrier électoral d'autre part. C'est une façon pour le Président Ouattara de préparer le terrain à son futur successeur qu'il a déjà choisi. Je ne suis pas un fan de Soro Guillaume mais l’ingratitude des aînés n’est plus supportable. Dans pratiquement tous les partis politiques, ce sont les jeunes qui « mouillent le maillot » mais lorsqu’il s’agit des récompenses, on évoque l’âge comme un frein. Ces aînés peureux, orgueilleux et embourgeoisés aiment se servir des jeunes pour leurs ambitions égocentriques. Une fois les objectifs atteints, les jeunes deviennent des caillebotis. Les jeunes doivent comprendre que l’essentiel pour eux, c’est d’aller à l’école pour que cette institution de la république les hisse aux postes de responsabilités. En vérité, l’ingratitude est semblable à la bouche mordant la main qui lui apporte la nourriture.

PRAO YAO SERAPHIN



Vendredi 28 Septembre 2018
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Goli René le 02/10/2018 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous nous sommes engagés dans la politique parce que nous estimions que le PDCI troussait les ivoiriens de leur bien-être. Du bien-Etre que nous réclamions, nous avons constaté que le vieux Houphouet s'était lui-même lié les mains en signant des contrats de dupes avec les européens, par peur de représailles, puisqu'il n'avait pas les moyens de faire partir les bases militaires installées pour punir les indigènes récalcitrants contre la colonisation. Le pays avait un bien-être relatif parce la population n'était que de 3 millions , la population essentiellement rurale n'avait ni exigence de modernité, ni de moyens de pression puisque essentiellement analphabète. Tout celà a changé aujourd'hui. Il nous faut renforcer notre nation léguée par l'esclavage, renforcer la démocratie et surtout, entrer dans le concert des nations par la technologie, la science, l'économie, la philosophie, etc... Les personnes comme Soro sont des primitifs , non différents de l'homme de Neandertal. Ce sont des bêtes sauvages qui ne vivent que sur la charogne. Pourquoi une personne sensée relever les challenges que nous venons d'énumérer plus haut, peut-elle massacrer toute une population, soit- disant pour défendre une partie de ces citoyens victimes d'une philosophie maladroite? Pour moi, les relations entre ces bons messieurs qui pensent qu'elles doivent assassiner les ivoiriens à Aboisso ou Kounayiri pour assurer le bien-être des ivoiriens djimini de Dabakala ou des koyakas de Touba, nous laissent de marbre. Pour assurer la cohésion de la nation, établir une loi équitable pour tous et donner les moyens à notre population pour s'assumer, il faut classer Soro, Ouattara et autres Bédié , dans les caves souterraines de l'histoire. Actuellement, notre pays marche sur la tete. Il faut le corriger. Ne nous y trompons pas. Ces goujats sont dans tous les partis politiques, dans toutes les régions, dans toutes les professions. Que Soro et Ouattara soient reconnaissants ou ingats dns leur confrérie nocturne, notre population n'en a cure.

2.Posté par Procureur doho le 24/11/2018 15:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Svp arrachez ce pays dans les mains des balcs qui nous extraient nos propres bien..

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5161 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 44059 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5603 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires