Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - Grève des fonctionnaires/ Zadi Gnagna : «On m’a demandé d’utiliser mon leadership pour influencer la base. Je l’ai fait(...) Est-ce que tout a repris ? Non. »


«Le gouvernement ne m’a jamais menacé. Je n’ai jamais été brutalisé par le gouvernement mais c’est le cadre dans lequel nous avons fait la déclaration qui n’était pas approprié », a déclaré ce mardi 24 janvier 2017 Théodore Zadi Gnagna, secrétaire général de la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire. Il a animé une conférence de presse au siège de la structure, à Adjamé, pour démentir la «folle rumeur » de sa séquestration dans le but de le contraindre à faire une déclaration, dimanche, à la Primature. « Il y a eu des incompréhensions ce dimanche nuit ; c’est une parenthèse que je ferme. J’ai fait une déclaration que j’assume », a-t-il tranché. Néanmoins, M. Zadi Gnagna a encouragé le gouvernement à trouver une solution à la crise qui paralyse la Fonction publique depuis pratiquement 12 jours. « J’ai longtemps plaidé pour que nos autorités comprennent qu’il est mieux de faire quelques jours dans les discussions et gagner la paix pour plusieurs années. On ne m’a pas compris ; on m’a demandé d’utiliser mon leadership pour influencer la base. Je l’ai fait. Mais aujourd’hui je ne sais plus ce qui se passe sur le terrain. Est-ce que tout a repris ? Non. Cela veut dire que la voie qu’on a voulu choisir pour sortir de la crise n’était pas la bonne voie », s’est désolé le conférencier. Aussi, a-t-il exhorté le gouvernement à revenir aux requêtes des fonctionnaires « pour faire des propositions concrètes, actées par un document paraphé qui prenne en compte les aspirations profondes des fonctionnaires à savoir un engagement ferme sur le stock des arriérés, un payement immédiat ou reporté ». Secundo, il a souhaité que l’Etat donne une réponse au payement des 150 points d’indice « qui n’est pas un montant extraordinaire pour un pays comme la Côte d’Ivoire. 21 milliards F CFA pour la Côte d’Ivoire, ce n’est rien du tout et je pense que le gouvernement peut déjà faire un geste ».
Au terme de son intervention, il a relevé que les points concédés par le gouvernement sont certes encourageants mais minimes par rapports aux attentes des fonctionnaires.
Rappelons que la plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire et l’intersyndicale des fonctionnaires ont entamé une grève depuis le 9 janvier 2017. Malgré leur appel à la reprise dimanche, de nombreux établissements publics sont restés fermés depuis le début de la semaine.

D.Tagro
In
abidjan.net
NB : Titre de la rédaction
Mercredi 25 Janvier 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1803 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 962 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire