Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - FPI - 20è édition de la fête de la liberté à Duékoué : Justin Koua présente les enjeux de l’événement

La 20 édition de la fête de la liberté initiée par le Front Populaire Ivoirien se tiendra du 26 au 27 avril 2019 à Duékoué. C’est pour présenter les enjeux de cet événement que Justin Koua, le secrétaire général adjoint et porte-parole du FPI, par ailleurs, président du Comité d’Organisation de cette fête était face à la presse, vendredi 19 avril 2019.


Selon Justin Koua, après les éditions de cette fête à Akouré, dans le département d’Alépé en 2017, et à Gagnoa en 2018, qui ont été un succès, le parti a choisi la ville de Duékoué. Et il en donne les raisons. « La crise dite postélectorale a causé beaucoup de torts à toute la Côte d’Ivoire. Tous les Ivoiriens ont souffert dans leur chair et dans leur âme. Mais vous conviendrez avec moi que l’ouest de la Côte d’Ivoire, avec les populations Wê et Dan, en a payé, de loin, le plus lourd tribut : des villages entiers rasés et rayés de la carte de la Côte d’Ivoire, des terres confisquées, des milliers de personnes déplacées ou contraintes à l’exil dans les pays limitrophes, des centaines de milliers de personnes tuées, pour ne pas dire décimées, qui n’ont pas eu droit aux sépultures sur les terres de leurs ancêtres. (…) Surtout que, malgré ces atrocités qu’il a subies, ce peuple est resté fidèle et loyal au président Laurent Gbagbo et au Front Populaire Ivoirien. Il a donc besoin de sentir le réconfort et le soutien du président Laurent Gbagbo. Le président Gbagbo envoie donc le Front Populaire Ivoirien communier avec ce digne, loyal et fidèle peuple. Il envoie le Front Populaire ivoirien témoigner sa reconnaissance et sa solidarité à ce grand et digne peuple. C’est ce message de compassion que le FPI va apporter à ses militants, militantes, sympathisants en général, et singulièrement au peuple Wê, en célébrant la 20e édition de la Fête de la Liberté à Duékoué », a déclaré le porte-parole du FPI. À en croire Justin Koua, le choix de Duékoué pour abriter la 20è édition de la fête de la liberté a été fait sur recommandation du président Gbagbo et en accord avec son fidèle et loyal camarade de lutte, feu Abou Drahamane Sangaré. Cela, afin de rendre un vibrant hommage à tout un peuple, lui témoigner la compassion du Front Populaire Ivoirien, lui témoigner l’amitié et la fraternité du président Gbagbo. « Aussi, au-delà de notre objectif général qui consiste à y aller pour sonner la mobilisation du parti, de la communauté nationale et internationale, afin de faire triompher l’idéal démocratique en Côte d’Ivoire par la reconquête et l’exercice du pouvoir d’État, le Front Populaire Ivoirien va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent ses militants et les centaines de milliers de citoyens anonymes à qui la chance n’a pas souri dans l’affirmation de leur différence. Notre présence à Duékoué, nonobstant le caractère festif de ce grand rassemblement, est aussi un engagement que nous allons prendre pour le combat, sans relâche, que nous devons mener afin d’interpeller la communauté nationale et internationale sur notre responsabilité commune à reconnaitre le génocide subi par le peuple Wê, à nous donner les moyens pour réhabiliter et rétablir ce peuple dans ses droits et enfin, à trouver ensemble les mécanismes pour la réparation des dommages. Il s’agit là d’un maillon essentiel de la réconciliation que tous les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux. Pour sa part, le FPI a pleine conscience de sa responsabilité devant la mémoire de ces martyrs de l’Ouest qui méritent honneur et considération. C’est pourquoi, fidèle à la mission de réconciliation nationale à laquelle le président Laurent Gbagbo a engagé toute la direction du parti depuis le 07 janvier 2019, le FPI entend pousser à la roue ce processus en appelant, d’une part, ses militants à démontrer leur capacité de mobilisation permanente, un an avant le 26 octobre 2020, date de la prochaine élection présidentielle, et à mobiliser l’opinion nationale et internationale sur la nécessité d’en finir définitivement avec les vestiges d’un régime dictatorial en se tournant vers une démocratie vraie en Côte d’Ivoire, d’autre part », a indiqué le président du comité d’organisation, avant d’annoncer que cet événement sera marqué par plusieurs temps forts. À savoir, la visite des fosses communes, la pose de la 1ère pierre de la stèle des martyrs, donations de vivres à des familles ciblées, discours du président Gbagbo qui sera lu par Asso Adou, celui de la 2ème Vice-présidente du FPI, Simone Gbagbo, exposition des photos du FPI, de la clandestinité à la refondation inachevée, exposition des différents pagnes de la fête de la liberté, exposition des œuvres littéraires du président Laurent Gbagbo, un match de football (coupe des martyrs wè), diner offert par le président du FPI, le président Laurent Gbagbo, commémoration du 18 février et du 11 avril, concert artistique etc. Faut-il le rappeler, cette fête vise à commémorer, chaque année, la restauration du multipartisme en Côte d’Ivoire, le 30 avril 1990. Et ce, après des luttes héroïques menées par le président Laurent Gbagbo, des démocrates et des forces du changement sur les conservateurs. Ainsi, tous les ans, à la fin du mois d’avril, les militants du FPI et l’ensemble des démocrates, se donnent rendez-vous, pour se rappeler ces luttes.

De notre correspondant à Abidjan
Modeste Gbopo

Lundi 22 Avril 2019
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1999 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1424 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 1034 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire