Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Crise post-électorale - Philippe Mangou : "Même si j’avais des munitions, je n’aurais pas fait cette guerre


Toujours avec le même ton et la même diction, l’ex-chef d’Etat-major de l’armée ivoirienne poursuit son témoignage à la CPI.
« L’armée n’a pas pour vocation de faire la guerre pour permettre à un Président qui a perdu les élections de se maintenir au pouvoir. Même si j’avais des munitions, je n’aurai pas fait cette guerre », a déclaré, au deuxième jour de son interrogatoire face à la défense, l’ex-chef d’état-major de l’armée, Philippe Mangou. Interrogé sur les moyens matériels et humains dont disposait l’armée ivoirienne, il a fait savoir que « l’armée ivoirienne ne disposait pas de moyen ».

Pour étayer ses propos, Philippe Mangou a mentionné que les communications entre militaires se faisaient par le téléphone, faute de système de communication adéquat. Ce qui rendait les communications accessibles à tous. « Je n’ai pas de doute que nous étions écoutés. Chaque fois, l’armée française déployait un satellite. Et il y avait aussi un Breguet (avion qui volait à haute altitude et qui servait à faire du renseignement, à prendre des photos, et à écouter) qui survolait l’espace aérien », a-t-il affirmé.

L’ex-Cema a aussi fait savoir que l’armée ivoirienne était infiltrée depuis le début de la rébellion armée, en 2002. « Nous étions infiltrés par des militaires qui transmettaient les renseignements au camp ennemi. Et pendant la crise post-électorale de 2010 à 2011, ces militaires infiltrés transmettaient les informations au commando invisible », a-t-il révélé.

Lors de l’interrogatoire de Philippe Mangou, il a également été question de la composition et des moyens dont disposait le Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos), qui avait pour vocation, a-t-il souligné, de combattre le grand banditisme.
Lire la suite
Jeudi 5 Octobre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1773 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1580 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2665 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire