Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









CÔTE D'IVOIRE - Cotisation des élèves contre le paludisme : Des parents d’élèves dénoncent un racket


« C’est une escroquerie organisée et institutionnalisée». C’est ainsi qu’un parent d’élève s’est adressé à nous pour dénoncer le projet de la direction de la vie scolaire (dvs) du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique qui veut « sensibiliser les élèves afin que ceux-ci, de manière libre et volontaire, viennent en aide à leurs pairs atteints du paludisme, du sida ou de l’ulcère de burili par une contribution financière minimale de cent (100) francs par personne ». Cette initiative selon la note de service N° 0035/MENET/DVS signé de M. Effimbra K. Nicolas, directeur de la direction de la dvs, s’inscrit dans l’exécution du programme solidarité et partage du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, dont le lancement a eu lieu hier. Il s’agit d’une campagne de collecte qui va durer jusqu’au 15 mai prochain. L’objectif est de pouvoir distinguer, selon la note de service, «l’école la plus solidaire de Côte d’Ivoire » de la direction régionale de l’éducation nationale et de l’enseignement technique (drenet) et de l’inspection de l’enseignement primaire (iep) de Côte d’Ivoire. Ce que nos interlocuteurs ne comprennent pas, c’est que le paludisme, le sida et l’ulcère de burili sont des maladies qui sont pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire. En effet, les malades du paludisme et du sida bénéficient d’une prise en charge totale. Il s’agit de la politique de gratuité des soins. En outre, si on s’en tient au nombre d’élèves en Côte d’Ivoire estimé, selon ledit ministère, à 5 millions, ce sont au moins un demi milliard que la dvs va récolter sans « que nous ne sachions ce qu’ils vont en faire ». « Les élèves n’ont pas d’argent. C’est dire que c’est nous les parents qui allons payer. Pourtant, dans le cadre de la couverture maladie universelle, c’est encore nous les parents qui allons payer la part de nos enfants. Ça fait beaucoup d’argent même si les 100f ne sont pas obligatoire », ont dénoncé nos interlocuteurs.

Coulibaly Zié Oumar
In Notre Voie
Mardi 12 Janvier 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 2238 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 4366 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 834 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire