Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - CPI : Spectacle à la place du «Plan commun»


CÔTE D'IVOIRE - CPI : Spectacle à la place du «Plan commun»
Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont poursuivis pour «quatre chefs de crimes contre l’humanité»: meurtre, viol, autres actes inhumains et persécution lors de la crise post-électorale ivoirienne (décembre 2010 – avril 2011).
Et j’ai bien apprécié le rappel à l’ordre du juge président de la CPI, le 2 octobre 2017. Alors que Me Altit tentait d’insister sur les velléités de la France de donner la mort au président Laurent Gbagbo, il lui a demandé de rester dans le périmètre de l’accusation. Et ce cadrage devrait concerner aussi bien les avocats que les témoins.
Car la partition du témoin-clé de l’Accusation, le général de corps d’armée Philippe Mangou (photo), ex-chef d’état-major des Armées, tourne au spectacle; un spectacle dont raffolent tous ceux qui sont en mal de poussée d'adrénaline.
Le militaire recyclé à la diplomatie a revendiqué son statut de «témoin à charge». Et il est donc à la barre pour corroborer les accusations du procureur Fatou Bensouda.
Pourtant, ses révélations croustillantes sur le présumé financement indirect du Commando invisible à Abobo, les supposées arrogance et supercherie de certains officiers généraux, le manque criant de munitions, ses démêlés et sa prétendue mise en quarantaine, etc. montrent seulement qu’il en avait gros sur le cœur et veut en découdre une bonne fois pour toutes avec le régime de Laurent Gbagbo.
Mais, pendant que commence le deuxième jour de son contre-interrogatoire, ce mardi 3 octobre 2017, par les avocats de la Défense, ce sont pour l'instant des paquets d'écume laissés sur le rivage du témoignage du fils du pasteur. Qui ne permettent pas de répondre au sujet. Gbagbo a-t-il ou non élaboré un «Plan commun» pour exterminer ses opposants? La fumée blanche tarde à sortir du conclave de La Haye. Peut-être devrons-nous nous contenter des règlements de compte et des fuites en avant ?

Ferro M. Bally
Mercredi 4 Octobre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2402 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire