Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE - Assassinat d’un policier par des ‘’microbes’’ à Yopougon-Sable : 3 suspects mis aux arrêts (Procureur de la République)


Le Sergent-Chef de police Koffi Yao Ésaïe, en service au palais de justice du Plateau a été agressé à mort par des ‘’microbes’’ le jeudi 31 août 2017 à Yopougon-Sable, alors qu’il regagnait son domicile après son service.
Le Sergent-Chef de police Koffi Yao Ésaïe, en service au palais de justice du Plateau a été agressé à mort par des ‘’microbes’’ le jeudi 31 août 2017 à Yopougon-Sable, alors qu’il regagnait son domicile après son service.
Trois suspects ont été mis aux arrêts dans le cadre de l’affaire de l’assassinat d’un policier par des ‘’microbes’’ ou enfants en conflit avec la loi à Yopougon-sable, le 31 août 2017. L’information émane d’un communiqué du Procureur de la République, transmis à Abidjan.net ce mercredi 20 septembre 2017.
Ce sont Touré Namory, né en 1998 à Touba, ivoirien âgé de 19 ans, apprenti chauffeur domicilié à Yopougon-Sable ; Yao Aristide Hermann alias Tout Bezer, né le 30 juillet 1996 à DIVO, ivoirien, âgé de 21 ans, se disant veilleur de nuit à la pâtisserie l’ARTISAN, située à Yopougon Sable, domicilié à Abobo PK 18 et Diaga Mohamed, né le 10 août 1996 à Attécoubé, ivoirien, âgé de 21 ans, se disant syndicaliste-transporteur. «Ils ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt », précise le communiqué. «Ces suspects, tous pénalement majeurs, ont été déférés le mardi 19 septembre 2017 au Parquet près le Tribunal de Première Instance de Yopougon. Une information judiciaire a été ouverte à leur encontre pour les chefs d’association de malfaiteurs, tentative de vol de nuit en réunion avec violences et meurtre, conformément aux articles 24,186 alinéas 1 et 2, 342 alinéa 1-1°,344 alinéa 1,348, 392, 395-1°, 396,397 et 420 du Code Pénal », souligne en substance le texte signé par le Procureur Kouamé Kindoh Rosalie épouse Zalo.
Pour rappel, le jeudi 31 août 2017, aux environs de 19 heures, à Yopougon, le Sergent-Chef de police Koffi Yao Ésaïe, en service au palais de justice du Plateau, a été victime d’une agression, alors qu’il regagnait son domicile après son service. Si, avec son arme à feu, le Sergent-Chef de police a réussi, dans un premier temps, à neutraliser certains des agresseurs, d’autres sont parvenus à lui assener des coups avec des armes blanches, jusqu’à ce qu’il rende l’âme.

D.Tagro
In abidjan.net
Vendredi 22 Septembre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1773 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1580 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2664 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire