Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








CÔTE D'IVOIRE- Après son inhumation, le corps de la sœur de Jacques Zadi exhumé et jeté, le caveau cassé

Jacques Zadi, ancien chef d’Antenne à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) n’en finit avec les ennuis. Licencié de la Rti, pour "motif économique", après 26 ans de service, il perd sa sœur aînée, dame Zadi Timo Apolline en début d'avril 2016.


Les obsèques qui ont débuté sans couac à Abidjan prendront une autre tournure, une fois à Grand Zia (Guibéroua, village natal de la famille Zadi, situé à environ 290 km d’Abidjan. Là, 24 heures après l’inhumation de la défunte, le samedi 9 avril 2016, au cimetière dudit village, la tombe sera profanée. La gendarmerie nationale a été saisie.

Joint par téléphone, Jacques Zadi revient sur les faits : «Comme elle est la première à décéder dans ma famille, aussi bien du côté de mon père que de ma mère, son inhumation s’est faite très tôt le matin, le samedi 9 avril 2016. Précisément à 5 heures du matin, conformément à notre coutume. Etant le seul garçon désigné au sein de la famille pour assister à cet enterrement, j’étais présent au cimetière. Après l’enterrement, tout le monde est parti et je suis resté avec le maçon pour le guider un peu dans ses travaux, pour la fermeture du caveau, après je suis reparti au village. Le maçon a fini ses travaux vers les 17 heures. Le lendemain matin dimanche, comme je devais rentrer sur Abidjan, j’ai décidé de faire un tour au cimetière et à ma grande surprise, j’ai constaté que la tombe est cassée et que les pieds de la défuntes sont sortis. Les auteurs ont tiré les pieds , sorti une bonne partie du corps et fouillé dans le cercueil. Ils ont tout jeté dehors et curieusement, ils n’ont rien emporté. Certainement que les auteurs avaient l’intention d’emporter un certain nombre d’objets , mais ils ont peut être été surpris par le levé du jour avec la voix des passants. Même le matériel utilisé pour briser la tombe a été retrouvé sur place. Casser une tombe et sortir le cercueil pourquoi ? C’est la grosse interrogation que je ne cesse de me poser ».‎ Une enquête a aussitôt été ouverte.

Claude DASSÉ
In
afrikipresse.fr
Lundi 18 Avril 2016
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE