Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









CÔTE D'IVOIRE - Alternance en 2020/ Un proche du PAN prévient : «Après Ouattara, c’est Guillaume Soro»

Depuis le retour du président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, en Côte d'Ivoire, ses partisans semblent avoir repris confiance. Dans un entretien accordé à Linfodrome.com, Dembelé Moustapha, Président de la Plateforme du Forum des républicains pour Soro Guillaume (FOREX), aborde plusieurs sujets de l'actualité dont la succession du Président Ouattara, la réconciliation, l'arrestation de Soul To Soul, etc.


CÔTE D'IVOIRE - Alternance en 2020/ Un proche du PAN prévient : «Après Ouattara, c’est Guillaume Soro»
Comment avez-vous vécu le retour de Guillaume Soro après plusieurs mois passés hors du pays ?

C’est une joie immense pour nous de savoir que notre leader est de retour. Vous savez que beaucoup de rumeurs ont couru pendant son absence. D’aucuns parlaient même d’exil. Son retour ne peut que nous rassurer. Au-delà de son retour, son discours était plus que satisfaisant. Le Président Guillaume Soro prône la paix. Il est resté fidèle à son discours de paix, du pardon et de réconciliation. Malgré tout ce qui a été dit, il appelle au calme. Pour nous qui nous reconnaissons en lui, son retour ne peut que nous rassurer.

Pensez-vous que Guillaume Soro peut jouer un rôle dans le jeu politique ivoirien ?

Que vous l’aimiez ou pas, Guillaume Soro est aujourd’hui incontournable sur l’échiquier politique. Il est la troisième personnalité du pays. En tant que président du parlement, il reste la personne la mieux placée pour travailler à la réconciliation et la paix. Ensuite, quoi qu’on dise, il faut reconnaitre que Guillaume Soro a été un des acteurs de la crise en Côte d’Ivoire, de 2002 à 2010 et de 2010 à la fin de la crise post-électorale. Je pense que c’est celui qui, à un moment donné, a fait la guerre qui est mieux placé pour parler de réconciliation. Donc on ne peut pas parler de paix ou de réconciliation actuellement en Côte d’Ivoire et mettre à l’écart Guillaume Soro. Ce n’est pas possible.
Lire la suite
Vendredi 3 Novembre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION