Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

CÔTE D'IVOIRE : ÉLECTION PRESIDENTIELLE 2020: SIMONE EHIVET GBAGBO : "NOTRE PAYS SE RETROUVE CE SOIR DANS UNE SITUATION DE VACANCE DU POUVOIR PRÉSIDENTIEL." Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou







CÔTE D'IVOIRE - AMNISTIE - "30 personnes sont encore retenues dans les liens de la détention."


COMMUNIQUÉ RELATIF A L’ORDONNANCE DE LA LOI D’AMNISTIE DU 06 AOUT 2018
_________________

L’Association des Femmes et Familles des Détenus d’Opinion de Côte d’ivoire dite AFFDO-CI exprime sa sincère gratitude au Président Alassane Ouattara pour la mesure d’amnistie annoncée le 06 Aout 2018, à l’occasion de son message à la nation ivoirienne.

À l'occasion de cette adresse à la nation, le chef de l'Etat avait indiqué que cette mesure devait profiter à 800 personnes dont 500 personnes bénéficiaient déjà d’une liberté provisoire. 
Or, l’AFFDO-CI fait le triste constat que sur 297 personnes en détention, à la date du 06 Aout 2018, dans 10 prisons reparties sur l'ensemble du territoire national, 30 personnes sont encore retenues dans les liens de la détention. 

En effet, après la première vague de libération inaugurée, le 8 août 2018 par Mme Simone EHIVET GBAGBO, ex-première Dame, MM. LIDA Kouassi Moise, ASSOA Adou, Souleymane KAMAGATÉ, TCHEIDÉ Jean Gervais, une seconde a suivi le 10 août 2018, et vu la libération d'autres détenus tels que MM. BAHI Patrice, ZIZA Kaka Jean Louis, LOROUGNON, ZADI Madou, ZEZE Paulin, KEIPO Marius dit "petit marteau". 

En outre, il a été enregistré la libération de 32 personnes le samedi 11 août 2018, dont MM BLEKA Joël et BOUABI.
Le Lundi 13 Aout 2018, 7 autres personnes ont aussi recouvré la liberté.

Le mercredi 15 Aout 2018, 03 personnes, à savoir MM. TOUBATE Tom Serge, MABRE Alain et KRAPA ont été libérées à partir de la maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan.

M.NIAMKE Ekolan Norbert a été, lui, libéré le 17 Aout 2018.
Le samedi 18 Aout 2018 à la MACA, 03 personnes, à savoir MM EHOUMAN N’Guessan Pascal, KOUABO Bertin et ZIRIMBA Logbognon Jean Claude ont été également libérées.

Le Mardi 21 Août 2018 MM.DRIA Nesmon, DOUMBIA Lancina et SEBOU Bi Yao Simplice ont été libérés.
Le mercredi 22 Aout 2018, 16 personnes dont KOFFI Serge, GNABA José, DAGO Philippe ont été libérées.
Le vendredi 24 Aout 2018, MM LAGO Kanon Martial et KOUEWON Pouho Elvis ont été libérés. 


Ainsi, au total, l'AFFDO-CI fait l’heureux constat qu'en conséquence de la mesure d'amnistie, 267 personnes au total, injustement incarcérées depuis le 11 Avril 2011, ont pu recouvrer leur liberté. 
Aussi l'AFFDO-CI, en son nom propre et en celui des libérés et de leurs familles respectives, manifeste-t-elle son infinie reconnaissance envers l'Institution des Nations Unies, la France, aux différentes Chancelleries établies en Côte d'Ivoire, aux représentations de l’Union Européenne et de l’Union Africaine, aux partis politiques ivoiriens, aux ONG nationales et internationales de défense des droits humains, à la presse nationale et internationale, au rezopanacom, à la 2CM, aux acteurs des nouveaux medias, aux différentes plateformes de la société civile, aux chefs religieux, aux chefs traditionnels, à tous les ivoiriens et à toutes les ivoiriennes ainsi qu’à toutes les personnes ayant, d'une sorte ou d'une autre, concouru à l'amplification de nos cris de détresse, et abouti à l'obtention de ces libérations. 
S'il est indéniable que cette mesure de libération a pu considérablement détendre l'atmosphère socio-politique en Côte d'Ivoire, l'AFFDO-CI est peinée  de constater que cette loi d'amnistie, quoique concernant l'ensemble des infractions liées à la crise post-électorale de 2010-2011, n'a encore pu être appliquée à 30 personnes, abusivement détenues depuis 7 ans, et qui demeurent encore en détention pour des raisons que nous ignorons. 
Tout en appelant l'attention de la Communauté nationale et internationale sur une situation intenable, l'AFFDO-CI exhorte instamment le gouvernement ivoirien à  procéder à la libération de ces 30 détenus dont les causes de la détention ne sont pas détachables des événements liés à la crise post-électorale de 2010-2011.

Car, un (1) jour de détention supplémentaire de tous ces chefs de familles au mépris de cette ordonnance d’amnistie n’en rajouterait qu'à l'abus.
Aussi, pour ces 30 personnes encore détenues, l’AFFDO-CI entend mettre tout en œuvre afin qu'elles jouissent à nouveau de leur liberté. 

C'est le lieu d’appeler aussi l'attention de la Communauté nationale et internationale sur le fait que l'information donnée par la télévision nationale (RTI) relative à la libération de 60 militaires n'a été suivie d'aucun effet.

POUR LA DIGNITÉ HUMAINE, LIBÉREZ NOS PARENTS ! 

Fait à Abidjan le 10 septembre 2018
Le PRÉSIDENTE de l’AFFDO-CI
DESIRÉE DOUATI


Lundi 10 Septembre 2018
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3091 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5161 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 44064 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5603 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires