Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - AFFAIRE SERGE KOFFI et ARRESTATION du SG de EDS : LA FIDHOP EXIGE LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE CES PRÉVENUS POLITIQUES !


COMMUNIQUÉ DE LA FIDHOP :

Suite à l’interpellation musclée, le jeudi 7 Mai dernier à Abidjan, du jeune cyberactiviste pro-Gbagbo, membre du Front Populaire Ivoirien, YAPO Ebiba Franck Fiacre dit "Serge KOFFI", le régime-RHDP au pouvoir a décidé de convoquer et de mettre aux arrêts, le jeudi 14 Mai 2020, M. Etienne M’PONON, qui est le Secrétaire Général du Comité Opérationnel de la coalition de l’opposition dite ‘’Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté’’ (EDS).

La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique) condamne d’emblée la méthode d’interpellation de Serge KOFFI ; ainsi que les sévices corporelles et physiques, de véritables tortures, qu’il aurait subies lors de son interrogatoire, dans le but de lui arracher des aveux, comme l’on a pu le lire sur les réseaux sociaux.

De telles violations des Droits de l’Homme sont interdites par tous les instruments pertinents des Droits de l’Homme, notamment la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et par la Constitution ivoirienne du 8 Novembre 2016.

De plus, LA FIDHOP condamne tous les obstacles imposés à l’avocat du jeune cyberactiviste, Me Toussaint Zahui DAKO, avant que celui-ci ne rentre en contact avec son client.

Pour la FIDHOP, eu égard aux pratiques du régime-Ouattara, qui s’est spécialisé dans la neutralisation de ses opposants politiques sur la base de faux procès, l’interpellation du Secrétaire Général du Comité opérationnel de EDS ne vise qu’à intimider l’opposition ivoirienne.

Dès lors, la FIDHOP considère que ces arrestations sont purement politiques !

C’EST POURQUOI :

La FIDHOP exige la libération du SG de EDS, M. Etienne N’PONON ; ainsi que celle du cyberactiviste YAPO Ebiba Franck Fiacre dit "Serge KOFFI" !

La FIDHOP invite l’opposition politique ivoirienne et la société civile, mais surtout le Peuple souverain à se mobiliser pour faire cesser cette Dictature qu’impose le RHDP à la Côte d'Ivoire, à la faveur de l'élection présidentielle à venir.

La FIDHOP prend encore à témoin toutes les Organisations et Institutions internationales de défense, de protection et de promotion des Droits de l’Homme, à qui sera transmise une copie du présent Communiqué.

Fait à BRUXELLES, le 15 Mai 2020

Dr BOGA SAKO GERVAIS
Président-Fondateur de la FIDHOP et de GRADDH-AFRIQUE
*Enseignant-Chercheur à l'Université
*Expert et Consultant en Droits de l'Homme et Résolution de conflits
*Ex-Membre de la Commission Nationale des Droits de l'Homme de
Côte d'Ivoire (CNDHCI)
*Président-Fondateur de la Fondation Ivoirienne
pour les Droits de l'Homme et la Vie Politique (FIDHOP)
*Ecrivain-Essayiste
www.fidhop.com // bogasako@yahoo.fr // Facebook: Droits De l'Homme CI.
Vendredi 15 Mai 2020
La Dépêche d'Abidjan



Société
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 04/07/2020 | 162 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 21/06/2020 | 183 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/06/2020 | 134 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2020 | 149 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 06/06/2020 | 230 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 20/05/2020 | 1467 vues
00000  (0 vote)