Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

CAMEROUN : DES EAUX EN FURIE À DOUALA!

Les inondations se multiplient dans la capitale économique, plus que par le passé.


CAMEROUN : DES EAUX EN FURIE À DOUALA!



« Hé, mais où il va celui-là, il va se faire emporter par le courant ! » On n’est pas loin du pont reliant Makèpè-Missokè et Makèpè, et une foule hurle à l’intention d’un infortuné piégé par les eaux. Ce jeudi matin, on constate les dégâts après la violente averse de la nuit, illustration d’une saison des pluies encore plus impitoyable que les précédentes. Une source à la Communauté urbaine de Douala (Cud) avance même qu’il serait tombé 5% de la pluviométrie moyenne par an de la ville.

Et ici, loin des statistiques, à quelques mètres seulement de la route, la rivière est en crue et les eaux ont coupé toute une population du reste du monde. Pour regagner la civilisation, il ne faut pas seulement se mouiller, mais bel et bien plonger jusqu’à la taille au moins dans un liquide boueux, avec un sol qui peut se dérober à tout moment sous vos pieds. Certains s’aident d’un bâton pour la traversée. D’autres, toute pudeur oubliée dans cette situation exceptionnelle, mettent des vêtements secs une fois qu’ils sont sur la terre ferme.

Au niveau du pont proprement dit, la chaussée a disparu, aucune voiture ne passe et rapidement, un business se met en place. Des jeunes hommes se proposent de transporter à dos, moyennant 200 ou 300 F, des usagers qui refusent de se mouiller le pied. Certains de ces « bénévoles » sont des bendskineurs qui ont trouvé une autre façon de gagner de l’argent, sous les yeux des badauds. Parmi ces derniers, il y a Robert T., qui a joué au sapeur-pompier plus tôt dans la matinée : « Aux aurores, nous avons dû porter secours à une femme qui était piégée jusqu’à la poitrine par les eaux dans sa propre maison. Par chance, ses enfants étaient déjà hors de danger ».

Pas très loin de là, sur la route de Bépanda, à proximité du marché de Makèpè-Missokè, des habitants évacuent l’eau de leurs maisons avec des seaux. Très remontés contre la Cud, ils accusent : « Ils ont déguerpi des gens l’année dernière, soi-disant pour construire un drain et faire passer les eaux, ce qui n’est toujours pas fait », vocifère Monique. Un cadre de la Cud assure quant à lui que malgré les campagnes menées par le passé afin d’amener les populations à libérer ces zones à risque, personne n’a bougé.

A côté de cela, dans ce tableau pluvieux qu’est Douala, de nombreux autres coins sont sous les eaux. À Ndoumbè, zone entre la Sic-Cacaos et Bépanda, Alphonse essuie ses CD pendant que Florent rince, plein de regrets, un livre mouillé et maculé de boue. Elisabeth elle, n’a plus que ses yeux pour pleurer : « L’eau a failli emporter ma petite fille de trois ans. J’ai dû emmener les enfants chez le voisin. Je ne sais pas où je vais aller ». Même spectacle désolant à Mambanda, Nganguè, Bilonguè, Texaco Aéroport, Akwa-nord…

In Cameroon Tribune
Mercredi 4 Juillet 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3585 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire