Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

C'est parti pour la 22ème édition du FESPACO !

La 22ème édition du Festival du cinéma et de la télévision de Ouagadougou se tiendra du 26 février au 5 mars prochain.


Photo :DR
Photo :DR
La plus grande manifestation cinématographique du continent africain abordera cette année le thème "Cinéma africain et marchés". Cette 22ème édition du FESPACO évoquera ainsi "le devenir du cinéma africain, notamment le sida culturel d'aujourd'hui qu'est la piraterie, qui tue à petit feu nos cinémas".
Financé par le gouvernement burkinabè et l'Union européenne à hauteur de près d'1,5 millions d'euros, le FESPACO présentera au total 475 films, chiffre dont s'est félicité le délégué général du festival, Michel Ouédraogo pour qui il s'agit d'une "preuve que la production cinématographique africaine connaît une évolution". Michel Ouédraogo a également salué les participations de la Tunisie, du Zimbabwe, du Niger, de Madagascar ou encore de la Tanzanie qui sont selon lui "des pays qui se battent pour sortir leur cinéma de l'ombre". A noter que l'Algérie est très représentée cette année avec douze films en compétition et hors compétition, dans différentes catégories.
Parmi les oeuvres sélectionnées, seulement dix-huit auront l'honneur de concourir pour le grand prix de l'Etalon d'or de Yennenga, qui avait distingué l'année dernière Teza de l'Ethiopien Haile Gerima. Dans la sélection court-métrage, treize oeuvres ont été retenues, contre vingt-deux documentaires et trente-sept films en compétition pour la catégorie fiction et série dont le jury sera présidé par L'universitaire et critique sénégalais Cham M'Bye. Le prix Robinson sera quant à lui disputé entre onze films issus de la diaspora africaine.
Près de 7000 festivaliers sont attendus pour cette 22ème édition qui rendra également hommage au comédien malo-burkinabè Sotigui Kouyate, disparu l'an dernier. Le film London River de Rachid Bouchareb sera ainsi programmé en "Séances spéciales". Présenté au festival de Berlin en 2009, Sotigui Kouyate y avait décroché l'Ours d'argent du meilleur acteur.

Camille Lamourette avec AFP in allocine.fr
Lundi 7 Février 2011
La Dépêche d'Abidjan



Cinéma
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Littérature | Cinéma | Musique