Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

"C'est la politique qui aura le dernier mot au FPI"


BONJOUR À TOUS
Ils sont quand même extraordinaires, les supporters de Pascal Affi Nguessan sur les réseaux sociaux et sur Facebook en particulier. Ils sont complètement ailleurs. Pendant que les tribunaux sont pleins de nos dirigeants innocents inutilement humiliés après l'épreuve de leur détention arbitraire, ils en sont restés à vanter les mérites de celui qu'ils voudraient voir demeurer à la tête du parti ? Vraiment, ça tourne à l'obsession !

L'histoire qui se déroule au tribunal des vainqueurs ne les intéresse que très peu. Ils sont restés dans une autre histoire, celle qui consiste à se tourner vers leurs camarades pour défendre celui qui risque pourtant de retourner en prison. Cette attitude est incompréhensible. Mais peut-être savent-ils déjà qu'il ne risque rien qui viendrait compromettre sa volonté de rester à la tête du FPI.

Je n'ai pas vu ces partisans du président Pascal Affi Nguessan s'intéresser vraiment à lui pendant qu'il est dans le box des accusés. ils attendent plutôt que la justice qu'il a saisie contre son parti livre son verdict. N'est-ce pas surprenant ?

Ils vantent ses mérites dans la libération des prisonniers politiques qui ont pourtant dû mettre leurs vies dans la balance de cette justice des vainqueurs pour la faire pencher en leur faveur. Cette libération des prisonniers est d'abord une victoire des prisonniers eux-mêmes. Or, leurs mérites sont passés sous silence par ceux qui voient Affi Nguessan partout.

Ces partisans de Pascal Affi Nguessan, parmi lesquels on compte des personnes qui ont occupé de très hauts postes dans l'appareil d'État, mais qui sont passées entre les mailles du filet de la pieuvre au pouvoir, rappellent une interview de Miaka à Jeune Afrique, publient des images où on peut voir la direction intérimaire du temps où Affi était détenu à Bouna, etc, pour montrer pour montrer qu'on ne peut reprocher à celui qu'ils soutiennent de vouloir discuter avec le régime Ouattara, comme s'il y avait dans le camp Gbagbo des personnes opposées au dialogue. Le dialogue est un moyen, la satisfaction des revendications en est la fin. Sans se renier, bien sûr.

Je n'ai, en tout cas , pas vu que ces partisans d'Affi Nguessan étaient particulièrement intéressés par les événement qui se déroulent au tribunal d'Abidjan-Plateau.

Un dernier mot pour finir. cette justice, qui malmène nos dirigeants, peut toujours invalider la décision du comité de contrôle, mais c'est la politique qui aura le dernier mot au FPI.

Alexis Gnagno
Dimanche 28 Décembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3337 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5422 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51722 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires