Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









« C’EST LE PROPRE DE L’HOMME DE SE TROMPER; SEUL L’INSENSÉ PERSISTE DANS SON ERREUR »


Cet appel s’adresse à ceux de nos frères, sœurs et camarades militants qui se sont engagés de bonne foi derrière le camarade Pascal Affi N’guessan sans être dans la confidentialité des vrais enjeux de braquage du FPI que poursuivait leur mentor : il est encore temps de retourner à la maison dans l’intérêt supérieur du Front Populaire Ivoirien (FPI).

Un ancien homme politique chez nos « très chers amis » les Gaulois (Louis-Philippe de Ségur) affirmait aussi, à juste titre, que :
« SI L’ERREUR EST HUMAINE, LE FOU EST CELUI QUI PERSÉVÈRE TOUJOURS DANS SON ERREUR ».
Ces paroles prennent tout leur sens au vu de ce qu’il nous est donné de constater actuellement.

Être militant du FPI sous-entend un certain nombre de réalités.
Un militant FPI a un « ADN politique » particulier :
- un militant FPI, c’est avant tout un individu qui a fait sien le combat du Président Gbagbo;
- un militant FPI, c’est un démocrate qui (même s’il peut émettre tout naturellement des critiques constructives) a une admiration pour la vie et l’engagement de ce leader exceptionnel qu’est le Président Gbagbo, une trentaine d’années durant au service de son Peuple et de sa Patrie, la Côte d’Ivoire.

Camarades « affidés », la folie que nous servent certains d’entre vous actuellement sur la toile, et plus particulièrement sur Facebook, doit simplement vous faire comprendre que ces gens ont cessé d’être des militants du FPI depuis un bon moment déjà (peut-être même que d’autres ne l’ont jamais été) car le zèle qu’ils mettent à dénigrer le Président Gbagbo révèle le profond enracinement de la haine et des récriminations qu’ils ont contre notre leader à tous. On peut émettre des critiques, la chose est parfaitement normale pour nous tous qui nous affichons comme des démocrates. Mais tel qu’ils le font en piétinant notre « fétiche » à tous, c’est proprement scandaleux !
Un militant du FPI ne peut durablement s’associer à cette basse et vile besogne contre notre Président. C’est impossible ! Ou vous êtes des militants du FPI, ou ne l’êtes pas.
Si vous êtes encore des militants du FPI, il est vraiment temps de vous désolidariser de cette hérésie dans laquelle ces gens vous entraînent et qui trahit les véritables raisons et motivations de la vaine aventure dans laquelle ils vous ont conduit et que beaucoup d’entre vous ignoraient : servir le Président Gbagbo et le FPI, pieds et poings liés, sur un plateau, à la France et au régime de Dramane Ouattara que cette France nous a imposé à coups de bombes.

Bien sûr, ils ne vous ont pas dit clairement les choses au départ. Ils ont forcément habillé leurs réelles intentions d’un manteau cousu de quelques vérités travesties pour les mettre au service de leur entreprise malsaine. Mais là, vous êtes en train de les découvrir sous leur véritable visage. Ce visage hideux d’individus qui ne sauraient se réclamer du noble combat qu’est celui que poursuivent le FPI et ses militants : le combat de dignes filles et fils d’Éburnie pour faire de la Côte d’Ivoire UN ÉTAT PLEINEMENT INDÉPENDANT et SOUVERAIN.
Ce que vous voyez aujourd’hui, cette frénésie abjecte et nauséeuse d’attaques personnelles contre le Président Gbagbo, C’EST LEUR VÉRITABLE VISAGE. Vous les voyez sous leur vrai jour. Et un militant qui se réclame du FPI ne peut, SOUS AUCUN PRÉTEXTE, cautionner cette folie. JAMAIS !!!

IL EST TEMPS POUR VOUS DE SORTIR DE CETTE IMPOSTURE DANS LAQUELLE ILS VOUS ONT ENTRAÎNÉ ET DE REVENIR À LA MAISON !

Le FPI est votre demeure, ne les laissez pas pervertir votre âme. Dites « stop ! » et revenez dans le FPI du Président Gbagbo et du camarade Vice-Président Abou Drahamane Sangaré après ce monumental désaveu que les Ivoiriens ont infligé à la ligne que vous suiviez. Personne ne vous en voudra parce que vous vous êtes trompés, SI SEULEMENT VOUS REVENEZ MAINTENANT parce que la limite et le seuil de non-retour sont en train d’être franchis.

CAR APRÈS, CE SERA TROP TARD.

C I Yako
Dimanche 1 Novembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3280 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51002 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3530 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5742 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires