Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Bilan de la coupe du monde 2010 Mel-Anouma : La guerre aura-t-elle lieu ?

Le ministre de la jeunesse des sport et de la salubrité urbaine, Mel Eg Théodore et le président de la FIF, Jacques Anouma, ne regardent plus dans la même direction depuis l’élimination des Eléphants au premier tour de la Coupe du monde 2010. Le bilan de cette compétition risque d’ailleurs de provoquer une véritable crise entre les deux structures.


Photo : DR
Photo : DR
«La FIF va faire le bilan de la Coupe du monde 2010. Croyez-moi, le président vient tout juste de rentrer au pays (ndlr, samedi 17 juillet) et il apportera une réponse à tout ce qui se raconte. Concernant les primes des Eléphants, on s’en tient aux propos du président, qui a déclaré devant la presse en Afrique du Sud, que rien n’avait été réglé », dixit un membre influent de la FIF et proche collaborateur de Jacques Anouma, le lundi 19 juillet 2010. « Le ministre a dit que chaque joueur a perçu 50 millions FCFA au titre des primes de la Coupe du monde 2010. C’est ce qu’on sait. Si les joueurs ivoiriens réclament leurs primes, ils savent vers qui se tourner », répond un proche du ministre Mel Eg Théodore. Le décor étant ainsi planté, chaque camp se prépare à monter sur scène. Qui doit juste aux Eléphants ? Où se trouvent les deux milliards de FCFA destinés aux joueurs pour la Coupe du monde 2010 ? Le doute plane. De quelle prime s’agit-il ? Mystère également. Cependant, le collaborateur de Jacques Anouma se veut rassurant : « La FIF n’a jamais dévoilé le montant des primes des joueurs après une compétition. Les gens parlent de 40 à 50 millions FCFA pour chaque joueur, sont-ils sûrs que les Eléphants sont rentrés en possession de leurs primes ? La FIF parlera, soyez-en sûrs ». Avant de préciser que le ministre de la jeunesse, des sports et de la salubrité urbaine donne dans la provocation en mettant une énorme pression sur les joueurs et en indiquant que la FIF, ne fonctionne pas normalement. Trahison ou traitrise ? Difficile à la FIF où les questions de primes et salaires restent une chimère, un sujet tabou. Côté ministère, les langues ont du mal à se délier longtemps sur la gestion du ministre qui, à en croire ses collaborateurs n’accorde aucune importance aux critiques et autres attaques dans la presse. La guerre entre la tutelle et la FIF n’est plus qu’une question de jours. La phase de non-retour est entamée depuis que le ministre Mel Eg a mis sur la place publique le montant des primes des joueurs ivoiriens, sans consulter la FIF au préalable. Cela était-il nécessaire ?

Le fétichisme des chiffres « C’est une provocation et il recevra une réponse appropriée au temps opportun », précise-t-on au niveau de la FIF. « Tout le monde sait qu’à la FIF, on assiste au fétichisme des chiffres concernant l’argent », remarque un journaliste qui trouve que le ministre a fait une grosse erreur en dévoilant ce que chaque joueur a perçu. Outre le volet « prime des joueurs » qui a mis le feu aux poudres, la question des assemblées générales à la FIF est venue conforter l’idée selon laquelle Mel Eg Théodore veut tout mettre en œuvre pour affaiblir Jacques Anouma. Car raconte-ton, le ministre ne veut pas subir la loi de Jacques Anouma qui a de tout temps réduit à néant les différents locataires du département des sports. C’est pourquoi, dès sa prise de fonction en mars 2010, Mel Eg a affirmé qu’il n’aimait pas le football, une manière pour lui de frustrer déjà le président de la FIF et de le mettre en garde. Mais contre toute attente, à l’approche de la Coupe du monde 2010, le ministre a changé de verbe, créant même un comité ( CONAGES) pour soutenir les Eléphants en Afrique du Sud. « Il n’aime pas le football, mais adore les retombées de cette discipline », se sont moqués des responsables de la FIF. Le calvaire vécu par les supporters ivoiriens en Afrique du Sud et la démission de Jean-Louis Billon de son poste de président du CNSE, sont venus ternir un peu plus l’image du ministre Mel Eg Théodore qui n’avait d’autre choix que d’ouvrir un front au niveau de la FIF en dévoilant le montant des primes et en annonçant des mesures draconiennes pour mettre Jacques Anouma au pas. Le ministre cherchait une issue pour échapper à la fronde et il s’est servi de l’appât près de lui : la FIF. Une erreur qui peut lui « coûter cher » dans la mesure où Jacques Anouma s’apprête à sortir un dossier en béton sur Mel lors du bilan de la Coupe du monde 2010. « C’est parce que Jacques Anouma est bien organisé que les Eléphants participent à toutes les compétitions depuis qu’il est aux affaires. Il y a trop de primes impayées qui sont au niveau du ministère. Comme le ministre aime dévoiler les choses, nous lui donneront l’occasion de le faire», avertit encore un membre de la FIF. Et dans cette crise qui se profile à l’horizon, le ministre Mel Eg Théodore n’aura peut-être pas de soutien, dans la mesure où il ne travaille qu’avec ses collaborateurs de la Salubrité urbaine qui ne connaissent pas trop de choses au sport. Le sport n’étant certainement pas sa priorité

Avec le partenariat de l'Intelligent d'Abidjan / Par Annoncia Sehoué

Jeudi 22 Juillet 2010
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1641 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1718 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2465 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2363 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1527 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2516 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2411 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2389 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3086 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2836 vues
00000  (0 vote)