Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Bayota : banditisme Fusillade entre gendarmes et bande armée : un mort


Les populations de Bayota ont été secouées par un échange de tirs entre gendarmes et malfaiteurs. Fusillade qui a duré près de 3 heures d’horloge et à l’issue de laquelle, on note un mort.
C’était le vendredi 10 août 2012. En effet, informent nos sources, postés au corridor de Gagnoa, les agents des forces de l’ordre alertent leurs collègues de Ouaragahio et de Bayota, en leur indiquant qu’un véhicule braqué, roule dans leur direction. Il s’agit d’une Toyota de couleur grise, immatriculée 3384 EP 01.
Aussitôt le message perçu, le commandant de la brigade de gendarmerie de Bayota mobilise une unité mixte composée de ses hommes et d’éléments des Frci. A la vue du véhicule volé approchant leur barrage avec cinq individus à bord, les forces de l’ordre font des tirs de sommation. Les malfaiteurs rebroussent aussitôt chemin. Et là, ils sont pris en chasse et rattrapés à la lisière d’une plantation de cacao. Coincés, les criminels ouvrent le feu. Et c’est le début d’une fusillade nourrie.
Au terme de celle-ci, un des gangsters est abattu. Il répond au nom de Kouakou Kouassi Mathurin. Sur ce bandit né le 1er janvier 1977 à Abobo, il est trouvé une carte de Frci avec le matricule X 0070 de la compagnie Fara, basée à Abidjan. Le lendemain, les dozos qui mènent une battue, appréhendent dans la brousse, un autre membre du gang. Lui, répond au nom de Mahamane Haïdara, commerçant à Abobo et précédemment élément de Frci démobilisé. Il est mis à la disposition de la gendarmerie qui a tout de suite ouvert une enquête.
Les trois autres bandits, sont encore en cavale. C’est le lieu ici d’interpeller les autorités compétentes, sur la nécessité de doter la brigade de gendarmerie de Bayota, d’un moyen de mobilité, pour lui permettre d’être efficace. Car c’est tout de même inadmissible que ces soldats fassent leurs interventions à bord de motos prêtées par de bonnes volontés.

DOUAYERE Trazié in Soir Info
( A Bayota)
Mardi 21 Août 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société