Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Bangolo - Criminalité : Des coupeurs de route exécutent des planteurs


Bangolo -  Criminalité : Des coupeurs de route exécutent des planteurs
Les coupeurs de route continuent de semer le désarroi dans la zone de Bangolo. Le mercredi 20 juin 2012, ils ont fait deux morts. Le crime sommaire a été commis non loin du village de Guinglo, sur l’axe routier Bangolo-Dah.
En effet, selon des témoignages recueillis, c’est au détour d’un virage, peu après le village de Guiglo, que les scélérats tendent leur embuscade. Et toutes les personnes qui passent par là ce matin, sont neutralisées, entraînées dans la broussaille et détroussées de leurs biens. Il est environ 8h quand Bomisso Séraphin et Koffi Kouadio Bonaventure, tous deux planteurs domiciliés dans le village de « Petit Kounahiri », circulant à moto, tombent dans le traquenard. Les malfaiteurs qui les maîtrisent, les entraînent dans la broussaille avant de les dépouiller de sommes d’argent.

On pense alors que le calvaire des deux infortunés connaîtrait un terme. Que non. Il y a pire. En effet, sans autre forme de procès, les coupeurs de route ouvrent le feu sur eux à bout portant. Les abattant sur le champ. Ce sont ces coups de feu qui attirent l’attention des villageois de Guiglo. Certains accourent sur place et tombent sur l’atroce scène.

Entre-temps, les auteurs du crime se sont déjà volatilisés dans la nature. La gendarmerie informée se déporte sur les lieux pour le constat d’usage. Puis les corps sans vie sont enlevés et transférés à la morgue. Des recherches sont en cours, en vue de neutraliser les auteurs du double meurtre.

Ainsi, diront-ils pourquoi ils ont exécuté ces deux planteurs. Notons qu’en moins de deux semaines, c’est la deuxième fois que les coupeurs de route sèment la mort au même endroit. Signalons que Bomisso Séraphin, l’une des victimes, laisse derrière lui, une veuve et huit orphelins. Contrairement à son compagnon d’infortune qui lui est sans enfant.

Ibrahim BAKOULE in Soir info

( Correspondant)
Lundi 2 Juillet 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société