Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Bagnon : “Je ne suis pas fou”

Absent des écrans radars du show-biz depuis quelque temps, des rumeurs sur l’état de santé mental du Zouglouman Bagnon, ont alimenté les conversations. Certaines langues laissent entendre que l’auteur de la chanson, «Bagônon» serait au bord de la folie.


Bagnon : “Je ne suis pas fou”
Nous sommes allés à la rencontre de l’artiste dans son quartier à Koumassi. Quelque peu amaigri, il porte désormais les dreads sur la tête. «Les gens racontent partout que je suis devenu débile, alors que je ne suis pas fou. Vous savez, je suis le meilleur producteur d’œuvre en CÔTE D'IVOIRE. J’ai des ambitions pour la musique ivoirienne. Je voulais être le prochain PCA du Burida, mais les artistes n’ont pas cru en moi», laisse t-il entendre. Après avoir été abandonné, il y a quelque temps par sa concubine Blandina, l’artiste s’est retrouvé à Koumassi Akromiabla. «Je suis dans ce quartier modeste depuis quelque temps. Ici, je vis seul. Ma chérie Blandina que je suis allé chercher à Divo en 2006, à qui j’ai tout donné, m’a abandonné aujourd’hui, tout simplement parce que ça ne va pas chez moi. J’ai aussi jugé bon de faire partir mes enfants au village auprès de mes parents». Pour gagner sa vie et joindre les deux bouts, l’artiste fait du porte-à-porte pour vendre ses œuvres musicales. «Je vis mal. Je rencontre beaucoup de blocages dans ma vie. Je n’ai pas de spectacles. Les gens m’ont tourné le dos. Je suis aujourd’hui obligé de vendre mes CD dans les maquis et bars à Koumassi pour m’en sortir». L’artiste amer, en a gros sur le cœur et parle d’ingratitude. «Les gens sont méchants et ingrats. Aujourd’hui ça ne va pas chez moi, je vis la galère, personne ne m’appelle. On ne sait même pas si j’existe. Même mes frères Zouglou que je recevais chaque fois dans mon studio d’enregistrement à Yop, me fréquentent à peine. Et pourtant, Dieu seul sait ce que j’ai fait pour eux quand les choses marchaient bien à mon niveau. Les gens ont profité de moi». Et l’artiste de lancer un cri de coeur, «ce n’est pas facile pour moi. J’ai vraiment besoin d’aide pour m’installer et me réorganiser, afin de sortir des œuvres et vivre décemment ».

Le Zouglouman qui dit être toujours «inspiré», prépare tout doucement, un nouvel opus zouglou de 14 titres, qu’il compte sortir d’ici 2016.

Source : topvisages.net

Vendredi 30 Octobre 2015
La Dépêche d'Abidjan



People
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 20/01/2020 | 1274 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/11/2017 | 13148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 2886 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2016 | 4209 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/09/2016 | 5868 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/07/2016 | 2762 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/07/2016 | 1791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire