Connectez-vous S'inscrire

BURKINA, BLAISE COMPAORÉ REPREND DU SERVICE


BURKINA, BLAISE COMPAORÉ REPREND DU SERVICE
L’ancien président burkinabé Blaise Compaoré a emménagé des bureaux à Cocody, quartier chic d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire où il vit en exil depuis sa chute du pouvoir suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Hôte de marque du président ivoirien Alassane Ouattara, qu’il a aidé à accéder au pouvoir en soutenant la rébellion des Forces nouvelles (FN), Compaoré entend suivre à partir de ses bureaux de Cocody l’évolution de la transition au Burkina et y recevoir ses nombreux visiteurs. Il garde encore des fidèles à des postes-clés du pouvoir à Ouagadougou. Ancien patron du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), sous Compaoré, le colonel-major Boureima Kéré est désormais chef d’état-major particulier du président de transition Michel Kafando alors que le lieutenant-colonel Moussa Céleste Coulibaly, l’aide de camp qui l’a accompagné en Côte d’Ivoire puis au Maroc, a pris en février dernier le commandement du RSP.
Lire la suite
Mercredi 24 Juin 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 25/06/2015 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n’aime pas Blaise Compaoré, et non plus Alassane Dramane Ouattara. Les deux burkinabés payent notre tête. Comme Alassane Dramane Ouattara a préparé la rébellion au Burkina Faso sous l’égide de Blaise Compaoré pour venir en Côte d’Ivoire commettre l’irréparable...

Maintenant, c’est le chemin inverse, c’est Blaise Compaoré le criminel en puissance qui prépare sa rébellion en Côte d’Ivoire pour aller renverser ses frères burkinabés.

C’est pour cela, qu'on doit quoi qu’il advienne, se débarrasser de ce monstre froid. La nouvelle technique qu'il a trouvée pour frauder, il fait sélectionner les communes et bourgades où il y a plus de musulmans pour enrôler, c’est un être maudit, il faut le chasser avec son Blaise Compaoré, avant qu'ils ne détruisent complètement notre pays.

Ce sont des gens sans âme, la criminalité est leur nourriture !

Vive la CNC !

2.Posté par Wawayou le 25/06/2015 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux autorités actuels du Burkina :

Il ne faut pas jouer avec le feu! Sinon vous allez vous réveiller une nuit avec une rébellion sauvage armée aux portes de Ouaga! Le chien ne change jamais sa manière de s'asseoir!. Vous êtes avertis.

Je veux dire, Le Burkina Faso attend quoi pour demander l'extradition de Blaise ? Ou lancer un mandat d'arrêt international contre lui?

Il doit être entendu dans l'affaire Sankara et autres crimes...et les crimes de l'insurrection...Je me demande POURQUOI les autorités actuelles du Burkina ne disent rien et regardent Compaoré de loin dans son asile doré avec l'argent pillé du Burkina

Erreur grave!

3.Posté par Akossia Pierre le 25/06/2015 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu pour vous !

Burkina Faso/ Un proche de Blaise Compaoré arrêté à Ouagadougou

Marin Casimir Ilboudo, le dernier maire de Ouagadougou et proche du président déchu Blaise Compaoré, a été arrêté et écroué mercredi par la gendarmerie du Burkina Faso pour des malversations financières présumées.

Marin Casimir Ilboudo qui a perdu son poste avec la chute du régime Compaoré, le 30 octobre dernier, a été écroué dans le cadre d'enquêtes sur des malversations financières et attributions illégales de parcelles dans la capitale burkinabè.

Casimir Ilboudo est un cadre du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'ex-parti présidentiel qui, depuis un trimestre, voit ses cadres interpellés par la force publique.

Ainsi, une dizaine d’ex-anciens maires ou conseillers municipaux du CDP sont emprisonnés depuis avril à Ouagadougou et Bobo Dioulasso, pour des malversations foncières présumées.

En outre, une demi-douzaine d'anciens ministres du dernier gouvernement de Compaoré, également soupçonnés de malversations, ont été interpellés puis relâchés en avril.

Les autorités de transition ont annoncé faire de la lutte contre l'impunité et la corruption leur cheval de bataille. Le premier tour des élections présidentielle et législatives dont le premier tour est fixé au 11 octobre.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2169 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3225 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2790 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5564 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4871 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3193 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3910 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire