Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

BILLET D’INDIGNATION : Réponse à Monsieur Philippe Kouhon


BILLET D’INDIGNATION

À Monsieur Philippe Kouhon, en réponse à l'article ci-dessous que tu as produit sur le président Affi, président du fpi.



Cher Philippe Kouhon,



Suite à ce que tu as appelé ton Billet d’humeur, du samedi 14 septembre 2013, pour exprimer ta désapprobation face aux récentes actions conduites sur le terrain par le président Pascal Affi N’Guessan depuis sa récente libération,c’est très profondément choqué que je t’adresse en retour ce Billet d’indignation.



Cher frère,



J’avoue que j’ai pris le temps de lire et de relire ton papier, espérant y trouver des indices de bonne foi et de probité.Je me suis au contraire rendu compte qu’il s’agit en réalité d’un tissage maladroit de mensonges et de calomnies ayant des buts inavoués et certainement inavouables.



Que réproches-tu réellement au président statutaire du Front populaire ivoirien?Qu’as-tu concrètement contre la personne du président Affi? Es-tu mécontent de le voir libre?Le considérais-tu comme déjà mort ou définitivement écarté de la présidence du Fpi? Pour qui es-tu ainsi en mission commandée pour faire ce sale boulot contre notre Leader, notre parti et notre pays?Le retour d’Affi dans l’arène politique vient-il déjouer vos plans secrets pour vous emparer du parti et le conduire au désastre?Non, cher frère, Affi n’est pas un homme “des petits arrangements”, il ne sacrifiera le FPI sur aucun autel.Sache surtout qu’il y a le Fpi, il n’y a pas de “Fpi version Affi” et de FPI version celui-ci ou celui-là.Et de quelle “nouvelle course au pouvoir” parles-tu Philippe? Le Fpi reste avant tout un parti politique, le plus important parti politique de la Côte D’Ivoire.Il est organisé, il a un projet, il a un programme, il a ses stratratégies de lutte.

L’objectif d’un parti politique est de conquérir le pouvoir d’état pour l’application de son programme de gouvernement et la réalisation de son projet de société.Elle est donc totalement ahurissante la dextérité de ta plume à manier le mensonge et l’injure, l’hypocrisie et l’imposture, le cynisme et la manipulation des psychologies collectives.Comment peux-tu oser, si injustement et si inconsciemment, porter ainsi des accusations aussi graves et sans fondements contre une personnalité politique de premier plan qui continue de se battre pour le Fpi depuis 1986, qui vient de survivre miraculeusement à de cruelles tortures morales et physiques dans la prison de Bouna à cause de son appartenance au Fpi?

Es-tu en train de souhaiter qu’il retourne en prison?Non il n’y retournera pas cher frère, malgré tes gesticulations et tes manoeuvres souterraines.Voici en effet ce que tu dis: « …Pascal Affi Nguessan,… bénéficiant d’une liberté encore précaire, devra à son tour peser par tous les moyens afin de conduire le navire FPI jusqu’à bon port ; c’est-à-dire à la libération totale du reste des prisonniers politiques, parmi lesquels, le président Laurent Gbagbo, son épouse Simone Ehivet Gbagbo et le retour de tous les exilés proches du FPI.Un objectif qui peut être atteint s’il est dépourvu de tout autre agenda caché… ».

Mon cher Kouhon Phillipe , que tu le veuilles ou non, Affi est libre et il sait ce qu’il doit faire pour faire avancer les choses.Laurent Gbagbo, Simone, Blé Goudé et tous les autres seront libérés , les exilés reviendront.Tous les objectifs stratégiques seront atteints.Pas pour te faire plaisir, cher frère, mais pour répondre aux attentes du Fpi et des populations ivoiriennes.Je remarque en effet que très curieusement et vainement tu tentes de faire croire que le président Affi veut faire autre chose, en tournant le dos à tous ces impératifs qui sont pourtant pour lui un devoir.Tu oublies que le président a déjà lui-même présenté cela comme la priorité du parti.
Tu dis en effet ceci: “ Et pourtant, comme un guerrier, Pascal Affi qui n’a rien perdu de son tonus malgré les 2 ans de torture dans les geôles de Ouattara à Bouna en pleine savane entame depuis sa sortie de prison une tournée à travers le pays pour dit-on redynamiser la base et reconquérir le cœur des ivoiriens en vue des échéances électorales de 2015, peut-il ignorer tout cet état de fait ?”.

Mais pour qui te prends-tu réellement mon frère Phillippe Kouhon?Penses-tu que tu es plus intelligent que Affi?Plus conscient des injustices dont les Ivoiriens souffrent?Plus affecté par les drames qui continent de se succéder dans notre pays?
Wê comme toi,nous sommes nombreux à avoir perdu tragiquement des parents, des amis , des connaissances.Nos villes et nos villages ont été pillés et brûlés.Tous les ivoiriens, qu’ils soient de l’Ouest, de l’Est, du Nord ou du Sud ont connu de tels drames et continuent d’en souffrir.

En quoi alors le président Affi fait-il mal en allant à la rencontre des populations?Devait-il croiser les bras et rester très tranquillement dans un coin après sa sortie de prison?Non cher frère Kouhon, Affi et tous les autres ne sont pas sortis de prison pour croiser les bras et se tourner les pouces pendant que les populations attendent d’entendre un message d’espoir pour réapprendre à vivre.Et quand tu compares le président Affi à un guerrier qui va à la conquête du pays profond, je vois que tu fais beaucoup de confusions métaphoriques.Mais cette méprise est certainement d’ordre culturelle.

Rappelle-toi frère que Affi est Akan, les Akans ont une culture de chef.Le chef se préoccupe toujours du sort de sa communauté.Le Wê que tu es , que je suis,l’homme de l’Ouest, n’a pas cette culture de chef et il lui est toujours difficile de comprendre certaines choses.
Le Wê, l’homme de l’Ouest, n’a pas une culture de chef.Il a une culture de héros.C’est le guerier suprême, celui qui porte toujours le coup fatal, le plus grand sorcier, le plus grand féticheur du village ou de la région, le plus célèbre propriétaire de masque, le plus grand chasseur, le plus grand danseur, le plus bel homme, etc.La grande préoccupation de l’homme de l’Ouest c’est d’entrer dans l’histoire.

Non, Affi n’est pas Wê, il est Akan.Et si le Fpi l’a choisi depuis 2001 comme son chef pour porter l’espoir de tout un peuple, ce sont les souffrances de ce peuple qui le préoccupent au plus haut point.La Côte D’Ivoire le préoccupe donc, toute la Côte D’Ivoire,le sort de tous les enfants de notre pays.Et surtout le préoccuppe plus particulièrement le sort injustement infligé au plus illustre d’entre nous, le président Laurent Gbagbo.

Un conseil, frère, revoie ta copie et évite de te transformer en chasseur de scalps en voulant à tout prix devenir un chasseur de scoops.



Bonne journée.



Fait à Madrid le 16 septembre 2013



Guy Patrick Vermont Doba

Représentant du Fpi en Espagne

Tél: (0034) 654.669.668
Lundi 16 Septembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires