Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Aux incredules du FPI qui doutent encore du courrier de GBAGBO terminé par "Haut les cœurs".


Aux incredules du FPI qui doutent encore du courrier de GBAGBO terminé par "Haut les cœurs".
Depuis que la presse et les réseaux sociaux ont rendu publique la lettre par laquelle le président Laurent GBAGBO a accepté d'être candidat à la présidence du FPI, certains incrédules ont continué d'émettre des doutes sur l'authenticité de cette lettre en s'appuyant sur divers arguments aussi légers les uns que les autres. Parmi ceux-ci la référence à la dernière phrase de cette lettre qui prouverait qu'elle ne peut être signée du Chef : "Haut les cœurs camarades, la liberté vaincra". Oh misère ! Mais c'est justement la preuve irréfutable que cette lettre émane du combattant Laurent Gbagbo.

Aux incredules du FPI qui doutent encore du courrier de GBAGBO terminé par "Haut les cœurs".
En effet, c'est sa signature par excellence. Ainsi, c'est par cette phrase qu'il conclut son livre référence publié en 1983 chez l'Harmattan, au début de son exil français et intitulé : Côte d'Ivoire, pour une alternative démocratique". C'est également par cette phrase de ralliement et d'exhortations qu'il conclu l'introduction de son autre livre "Agir pour les libertés, l'Harmattan, 1991".
Comment peut-on prétendre connaître Laurent Gbagbo et son combat politique et ne pas comprendre que cette phrase est justement sa signature par excellence, celle qui montre justement qu'il est, ainsi que l'a dit Simone Ehivet-Gbagbo, qu'il est plus que jamais dans une posture de combat?

Aux incredules du FPI qui doutent encore du courrier de GBAGBO terminé par "Haut les cœurs".
Voilà la conclusion de "Côte d'ivoire, pour une alternative démocratique" : "Haut les cœurs, camarades ! Le peuple de Côte d'ivoire triomphera de ses oppresseurs et de ses spoliateurs. Le chemin dans lequel nous nous sommes engagés depuis longtemps est dur, très dur même. Mais, la certitude inébranlable de la victoire finale de notre peuple sur les forces du déclin doit nous pousser constamment vers l'avant. Pour ma part, je ne me suis jamais dissimulé qu'un tel choix pourrait me conduire à perdre tous les avantages matériels liés à ma fonction ; qu'un tel choix pourrait me conduire à me séparer de ceux que j'aime ; qu'un tel choix pourrait me conduire à perdre la vie. Mais c'est précisément là la rançon de la la liberté.
Hauts les cœurs camarades, la liberté vaincra."

Aux incredules du FPI qui doutent encore du courrier de GBAGBO terminé par "Haut les cœurs".
Et voilà la conclusion, rédigée en 1991 par Laurent Gbagbo, de l'introduction de " agir pour les libertés " : " Malgré les conquêtes indéniables, il reste encore beaucoup à faire. Il nous faut seulement ne jamais oublier que l'avancée vers la démocratie dépend plus du comportement et des luttes de l'opposition que des faits et gestes du parti au pouvoir. Il reste encore beaucoup à faire. Mais nous sommes le Front Populaire Ivoirien. Nous sommes le parti de tous les combats à mener. Nous sommes le parti de l'espoir.
Hauts les cœurs camarades, la liberté vaincra."
Que ceux qui ont des oreilles entendent.

Ambroise Gnahoua
Lundi 1 Décembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 02/12/2014 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi, je dis, le jour que les ivoiriens vont se soulever contre le mossi DAWA, ça va barder !

Sarkozy est venu nous tuer gratuitement, il nous faut des gens de poigne pour dire les 4 vérités au Hongrois, comme le président Laurent Gbagbo et des patriotes militants comme moi, ainsi que dorénavant tous les pro-Gbagbo sur ses gardes, des malveillances de ce Sarkozy.

Nota : L’authentification, affaire des mesquins…

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3339 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51834 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires