Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Au Congo-Brazzaville, 4 morts dans des heurts à l'approche d'un référendum

Alors que le président Denis Sassou-Nguesso, 72 ans, organise dimanche une consultation populaire afin de pouvoir briguer un troisième mandat en 2016, des heurts ont éclaté dans la capitale à Brazzaville, mardi, faisant au moins quatre morts.


La tension est montée d'un cran, mardi matin. En cause : le président Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis plus de 30 ans, cherche à modifier la constitution pour pouvoir être réélu en 2016. Il a donc appelé à un référendum dimanche pour acter cette révision constitutionnelle. En attendant, il a interdit les rassemblements hostiles à ce référendum. Mais cela n'a pas empêché des dizaines d'opposants de descendre dans les rues, mardi.
L'armée a alors tiré en l'air à plusieurs reprises pour disperser la foule. Les manifestants ont refusé de quitter les lieux et selon plusieurs témoins, cité par Reuters, la police aurait retourné les armes contre la population civile. Bilan : au moins quatre morts et huit blessés dont six grave.
De plus, un hélicoptère a été vu, au-dessus de la capitale, larguant des gaz lacrymogènes. En représailles, des jeunes ont incendié plusieurs commissariats.
De son côté, l'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International a appelé les forces de l'ordre à "s'abstenir de recourir à une force excessive".

"Une insurrection pacifique"

Depuis, le calme est revenu, les rues se sont vidées, même si le moyens de communication restent, pour l'heure coupés. Internet, mais aussi les services de SMS et le signal de la radio française RFI, une des stations les plus écoutées dans le pays, sont hors service depuis plusieurs jours.

"Congo-Brazzaville pas de connexion depuis hier, même les textes ne passent pas.si tu n'as pas de connexion Wi-Fi c'est mort— ❤️MiSs Mak-LoE❤️ (@GraceLoemba) 20 Octobre 2015"


Le gouvernement dément tout acte intentionnel et évoque un problème technique, comme l'a expliqué à RFI le porte-parole Thierry Moungalla :
Il y a une maintenance qui est faite et qui ne touche pas que l’émetteur qui concerne RFI. Quant à l’Internet ou le téléphone, je crois que le Congo, quand il y a une espèce de psychose qui est créée comme ça, chacun veut téléphoner, chacun veut surfer, chacun veut envoyer un SMS et malheureusement dans ces cas-là il y a souvent un engorgement. Malheureusement, cela arrive avec des réseaux assez fragiles.
Lire la suite
Mardi 20 Octobre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 1 Mai 2021 - 21:27 LE ROI NARMER - Sankofa (VF)

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/05/2021 | 543 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/04/2021 | 433 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 2358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2421 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 4703 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 872 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 949 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire