Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Athlétisme / «Affaire primes impayées de Murielle Ahouré» : Alain Lobognon fait de graves révélations !


Athlétisme / «Affaire primes impayées de Murielle Ahouré» : Alain Lobognon fait de graves révélations !
Le ministre en charge du sport en Côte d’Ivoire, Alain Lobognon n’a pas attendu longtemps pour réagir après la sortie du président de la Fédération ivoirienne d’athlétisme, Nicolas Débrimou. Ce dernier avait fait savoir que l’Etat ivoirien, n’avait pas donné de primes olympiques à la double vice-championne du monde, Murielle Ahouré. Ci-dessous sa réaction via son compte facebook, hier dimanche.

«J'aurais tant aimé ne plus dénoncer le comportement anti-citoyen de nos dirigeants sportifs. Mais hélas, longtemps présentés comme ceux qui gagnaient au détriment des athlètes qui font le job, ces enfants gâtés de la République continuent de salir le nom de notre pays. De quoi s'agit-il ? J'ai été surpris de lire dans la presse écrite et sur les réseaux sociaux une grave accusation du président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme, à l'encontre de l'Etat de Côte d'Ivoire qui n'aurait pas versé à Murielle Ahouré, notre vice-championne du monde d'athlétisme, ses primes olympiques et d'objectif, après son sacre à Moscou. Ministre en charge du Sport et au cœur du dossier de participation de notre championne au dernier championnat du monde d'athlétisme à Moscou, je suis témoin des efforts qui ont été faits par l'Etat de Côte d'Ivoire pour saluer l'exploit de Murielle Ahouré, première athlète ivoirienne à atteindre ce niveau, 53 ans après l'indépendance de notre pays. J'étais aux Jeux de la Francophonie, lorsque le Président de la République prit mon avis pour remettre à la double vice-championne du monde d'athlétisme, à son coach, à sa mère et à la fédération ivoirienne d'athlétisme de grosses enveloppes d'argent. Je ne révèlerai pas les sommes données à l'athlète, à sa mère et à son coach. Mais 10 millions de FCFA, c'est le contenu de l'enveloppe remise à la fédération ivoirienne d'athlétisme pour avoir été là, au moment de la victoire de la championne. Même si j'aurais préféré que cet argent soit remis à la fédération américaine d'athlétisme qui a favorisé l'éclosion de Murielle Ahouré. Le Chef de l'Etat fit aussi droit, à ma demande, au versement à l'athlète de primes spéciales destinées à lui permettre de préparer sereinement ses futures sorties internationales, notamment les Jeux olympiques de 2016 au Brésil. Plus encore, le Président Alassane Ouattara a fait droit à notre requête de demander à une grosse entreprise d'Etat qui sponsorise déjà le football ivoirien de contracter avec notre championne, à hauteur du même montant que celui versé annuellement à la fédération ivoirienne de football. Alors de quoi parle le président de la fédération ivoirienne d'athlétisme qui a ouvertement choisi de salir l'image de notre pays qui a retrouvé une normalité et une stabilité à rendre jaloux tous ceux qui dans le désordre faisaient la loi et la justice au sein du Ministère des sports. Puisque apparemment, c'est bien de cela qu'il semblerait s'agir. Il fut un passé récent où certains présidents de fédérations sportives de Côte d'Ivoire, très apparentés aux ministres, décidaient des avantages à accorder à tel ou un tel autre responsable sportif... sans tenir compte des athlètes. Et c'est bien ce qui explique ces arriérés de petites primes que l'Etat devrait devoir à de nombreux athlètes dont certains sont aujourd'hui sortis du circuit des compétitions. Chaque président ayant le libre choix de "se fixer des primes d'objectif" à lui verser pour répartition aux athlètes, ne me demandez pas le montant de ces primes dues. Toujours est-il que, ce que la Côte d'Ivoire a remis à la championne ne répond à aucune logique réglementaire. Quant à la fameuse prime olympique, je l'ai déjà rejetée depuis longtemps compte tenu de son montant. Je crois 50 dollars US, soit 25.000 FCFA par jour de sélection. Au cours de nos dernières rencontres avec les présidents des fédérations sportives, nous avons parlé du projet de décret fixant le statut et les avantages à accorder aux athlètes d'élite et de haut niveau au terme des compétitions auxquelles, ils font honneur à notre pays. J'avoue qu'aucun président de fédération sportive de Côte d'Ivoire, n'a daigné se rendre curieux pour donner son avis sur ce projet de texte. Tout simplement parce que, ce que gagnera l'athlète n'intéresse pas les fossoyeurs du sport ivoirien. Ces fossoyeurs qui auraient tant aimé voir l'informel perdurer et faire des athlètes qui souffrent sur les terrains de jeux des cartes de crédit illimité auprès des caisses de l'Etat. J'invite le président de la fédération ivoirienne d'athlétisme à noter que Murielle Ahouré ne fait plus partie de ces athlètes que l'on peut plumer facilement. Elle est professionnelle. Elle sait que sa carrière doit être gérée autrement par un agent. Et c'est cet agent qui lui permet de faire ses comptes financiers chaque fois qu'elle le souhaite. C'est cette nouvelle donne que j'entends voir consigner dans la Loi sur le sport que la Côte d'Ivoire aurait dû avoir depuis 1960, et que notre pays n'a pas. Nous voulons le changement en Côte d'Ivoire, acceptons de changer en nous réservant de salir le prestige de notre pays. Je reste ouvert pour d'autres détails ».

Annoncia S. in L'Intelligent d'Abidjan
Lundi 16 Décembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1641 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1718 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2465 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2363 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1527 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2516 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2411 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2389 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3086 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2836 vues
00000  (0 vote)