Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Assemblée nationale: Guillaume Soro insiste sur le "caractère crucial" de la 4ème session


Assemblée nationale: Guillaume Soro insiste sur le "caractère crucial" de la 4ème session
« Les accords de Marcoussis avaient indiqué des pistes de solutions. Celles-ci ont été confirmées par les accords politiques de Ouagadougou », a précisé le président de l’Assemblée nationale.



« Cette session revêt un caractère important et crucial. Il s’agit de discuter et d’adopter des textes indispensables pour la cohésion nationale et la consolidation de l’unité de notre pays », a déclaré ce lundi 12 août, Soro Kigbafori Guillaume, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

C’était à l’ouverture de la 4ème session extraordinaire de l’année 2013, à Abidjan-Plateau. Les travaux parlementaires ont porté sur sept projets de lois. Il s’agit, entre autres, des textes de lois portant sur le foncier rural, la nationalité, les conventions sur l’apatridie, etc.

Ces textes, selon Soro Guillaume, touchent « sans nul doute au raffermissement des liens de la nation ». « Ces questions de hautes portées doivent contribuer à retracer l’avenir de notre pays. Elles ont été parmi les causes préjudicielles de la guerre qui a frappé notre nation. Les mêmes causes ne doivent pas produire les mêmes effets », a-t-il martelé.

Poursuivant, il a rappelé que toute la classe politique ivoirienne a « largement discuté au cours des différentes négociations tenues ces dernières années à travers l’Afrique et même le monde ».

« Les accords de Marcoussis avaient indiqué des pistes de solutions. Celles-ci ont été confirmées par les accords politiques de Ouagadougou », a précisé le président de l’Assemblée nationale. Avant d’indiquer: « tout ce long cheminement a été conduit pour rechercher uniquement la paix et la stabilité de la Côte d’Ivoire ».

Par ailleurs, il a affirmé que les parlementaires peuvent discuter de ces questions essentielles dans la sérénité. Car, la Côte d’Ivoire a retrouvé la paix et la tranquillité.

« La pire des choses en démocratie n’est pas le débat, mais l’absence de débat. Il est d’usage que lorsqu’un pays connaît une grave crise et de surcroît la guerre, l’on ne peut feindre d’ignorer les causes qui l’y ont conduit », a souligné Soro Guillaume.

« Pour chaque projet ou proposition de lois que nous avons à examiner au cours de notre législature, nous devons penser aux populations qui espèrent de nous des décisions qui les apaisent et qui les conduisent vers un meilleur avenir. Nous devons penser aux populations de notre époque mais aussi à celle du futur », dit-il.

Notons que les travaux de cette 4ème session extraordinaire se dérouleront du 16 au 20 août prochain.

CHEICKNA D. Salif in fratmat.info

salifou.dabou@fratmat.info
Mardi 13 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire