Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Après sa rencontre avec Duncan: Ouattara pas content Les raisons

Le président de la République, Alassane Ouattara, n'est pas content de l'état de salubrité de la ville d'Abidjan. Il l'a fait savoir hier mardi 8 janvier 2013 au Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, au cours d'une séance de travail au Palais présidentiel au Plateau.


Après sa rencontre avec Duncan: Ouattara pas content Les raisons

Le chef de l’État trouve qu'Abidjan a renoué avec l'insalubrité qui la caractérisait avant son accession au pouvoir. Et a déploré qu'Abidjan soit « inondé » de sachets, non sans inviter le Premier ministre à se pencher sur le dossier. Il souhaite s'inspirer des exemples mauritanien et nigérien en la matière. En Mauritanie par exemple, le gouvernement a décidé de protéger l'environnement en interdisant l'usage de sachets sur son territoire.

Cette mesure de protection de l'environnement expose ses contrevenants à des sanctions, selon l'Agence France presse (AFP), qui a interrogé le ministre mauritanien de l'Environnement, Amedi Camara. La mesure en question est en vigueur depuis le 1er janvier 2013, et prévoit des peines de prison ferme pouvant aller jusqu'à un an et des amendes atteignant 2.500 euros soit environ 1.637.500 FCFA pour les fabricants, importateurs et utilisateurs de sachets.

La Côte d'Ivoire compte s'appuyer sur cet exemple, si l'on se réfère à la déclaration de Kablan Duncan à l'issue d'un échange avec le président Ouattara et qui s'est poursuivi autour d'un déjeuner de travail. « Nous avons donc reçu des instructions du président de la République de travailler sur des dossiers spécifiques, notamment en ce qui concerne la propreté d'Abidjan. Parce qu'il a noté que la ville d'Abidjan commence à redevenir sale et qu'il faut travailler là-dessus pour que cette propreté soit remise à niveau. On note aussi qu'il y a beaucoup de sachets plastiques qui traînent dans la ville. Il est demandé qu'on tire l'expérience d'autres pays notamment du Niger et de la Mauritanie. Qu'on trouve des solutions dans ce domaine », a révélé à la presse, le Premier ministre.Qui a également fait part de la construction du nouveau barrage de Soubré dont les financements sont acquis. « Je dois notamment évoquer le dossier important du barrage de Soubré qui va être l'objet d'une signature de convention demain mercredi vers 15h, à la Primature. Il s'agit d'un dossier très ancien qui date d'une trentaine d'années et que le président va pousser ; qui va devenir réalité. Il s'agit de construire un barrage de 275 MGW et qui pourrait coûter autour de 400 milliards de FCFA au moins. Et grâce au travail fait par le président de la République et l'équipe du ministère de l’Économie et des Finances, les financements sont maintenant bouclés », a-t-il annoncé.



L'agenda du chef de l'Etat

Ce barrage, selon lui, va permettre à la Côte d'Ivoire d'exporter de l'énergie vers la Guinée-Conakry et le Liberia, en plus du Ghana, du Bénin, du Togo, du Burkina-Faso et du Mali. « La Côte d'Ivoire va devenir le hub en matière d'énergie pour la sous-région », s'est-il réjoui. Le premier coup de pioche de ce barrage qui sera donné en février, selon Duncan, constitue le début d'une série de barrages qui seront construits pour accroître la capacité énergétique de la Côte d'Ivoire.

Pour le reste, le Premier ministre a annoncé la prise d'un décret relatif à l'utilisation de l'énergie nucléaire dans le domaine médical. « Il s'agit là aussi d'un dossier innovant. On doit permettre d'utiliser cette énergie dans le domaine médical. Et ce dossier sera adopté en conseil et fera l'objet de la signature d'un décret », a-t-il soutenu.

Avant cette rencontre, le président de la République a accordé une série d'audiences aux vice-président du Soudan, et aux ambassadeurs du Liban et de la République d'Allemagne en Côte d'Ivoire. Il s'agissait, pour le premier, de remercier Alassane Ouattara pour son implication personnelle dans la résolution de la crise entre le Nord-Soudan et le Sud-Soudan.

Le troisième est venu inviter le président Ouattara à effectuer une visite d’État en Allemagne du 15 au 17 janvier 2013. Au mois de février, le président Ouattara recevra en visite d'Etat, son homologue libanais, Michel Sleimane. L'ambassadeur du Liban en Côte d'Ivoire l'a annoncé à sa sortie d'audience avec le patron de l’exécutif ivoirien.

Y.DOUMBIA in L'inter





Mercredi 9 Janvier 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3006 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire